ban600

Le Maroc réélu au Conseil de l’Organisation maritime internationale

Le Maroc réélu au Conseil de l’Organisation maritime internationale

Le Maroc a été réélu vendredi à Londres au Conseil de l’Organisation maritime internationale (OMI), une réélection qui témoigne de la place de choix qu’occupe le Royaume au sein de la communauté maritime internationale. 

Cette réélection, la quatrième du genre depuis 2011, a eu lieu à l’occasion de la 30 ème Assemblée de l’OMI qui se tient dans la capitale britannique. Elle est le fruit d’une campagne menée par la diplomatie marocaine de concert avec le ministère du Transport et le département de la pêche maritime.

Le Maroc a été reconduit au Conseil de l’OMI, qui compte 40 Etats membres, pour un mandat de deux ans, ce qui permet au Royaume de siéger au sein d’une instance importante de l’OMI où se prennent les décisions les plus importantes concernant la sécurité et la sûreté maritime et la protection du milieu marin au niveau mondial.

Cette réélection constitue une reconnaissance internationale des avancées réalisées par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans plusieurs domaines notamment dans le secteur maritime. Elle traduit aussi la confiance dont jouit le Royaume auprès des professionnels et des responsables maritimes du monde.

Une délégation marocaine, conduite par le secrétaire d’État chargé du Transport Mohamed Najib Boulif, prend part aux travaux de la 30ème Assemblée de l’OMI qui se tient du 27 novembre au 06 décembre.

Les membres de la délégation ont eu des entretiens avec les représentants des pays participants sur la contribution apportée par le Maroc aux programmes de l’OMI et les réalisations accomplies par le Royaume en termes d’infrastructures, de compétences et de mise en œuvre des instruments techniques de cette organisation onusienne.

Lors d’une réception organisée par l’Ambassade du Maroc à Londres au profit des représentants des pays participant à la 30ème Assemblée de l’OMI, M. Boulif a souligné le rôle constructif joué par le Maroc au sein de cette organisation onusienne grâce à sa position géostratégique et ses deux façades maritimes (atlantique/méditerranéenne).

Le Royaume est situé à la croisée des plus importantes routes maritimes, ce qui confère aux secteurs maritime et portuaire du pays le rôle de levier de développement économique et social, a-t-il dit, indiquant que plus de 95 pc du commerce extérieur du Royaume se fait par voie maritime grâce à ses 38 ports implantés le long des côtes marocaines, dont 13 ouverts au commerce international.

Conscient de cette réalité et de l’influence directe de son système portuaire sur son développement, le Maroc a adopté une stratégie nationale portuaire intégrée à l’horizon 2030, a ajouté le secrétaire d’État chargé du Transport.

Convaincu de l’importance du rôle et des objectifs de l’OMI, le Royaume a ratifié un grand nombre de conventions adoptées par cette organisation onusienne notamment celles liées à la sauvegarde de la vie humaine en mer, la prévention de la pollution & la préservation du milieu marin, la formation et la certification du personnel maritime ainsi que la sûreté des navires et des installations portuaires.

Depuis son adhésion à l’OMI en1962, le Maroc n’a cessé d’œuvrer à soutenir les actions menées par l’OMI pour renforcer la sécurité et la sûreté maritime, lutter contre la pollution et améliorer les conditions de vie des marins.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire