ban600

Le Maroc s’impose comme destination incontournable pour les benchmarks du secteur aéronautique

Le Maroc s’impose comme destination incontournable pour les benchmarks du secteur aéronautique

Le Maroc s’impose comme destination incontournable pour les benchmarks du secteur aéronautique, a affirmé le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

« Plus personne n’envisage désormais de projet industriel aéronautique sans benchmarker le Maroc« , a expliqué M. Elalamy dans une interview publiée vendredi par l’hebdomadaire français consacré au secteur aéronautique et spatial « Air&Cosmos », ajoutant que le chiffre d’affaires à l’exportation de ce secteur atteint désormais le milliard de dollars.

Les perspectives sont par ailleurs très importantes quand on voit les carnets de commandes des constructeurs et les études de marché qui font état d’un besoin pour près de 40000 appareils d’ici 2030, a-t-il dit, faisant savoir que le Maroc souhaite doubler le nombre d’opérateurs et tripler celui des d’emplois.

« Notre ambition est de renforcer notre secteur, de multiplier nos efforts et de répondre aux demandes des opérateurs, qui sont grandissantes« , a expliqué le ministre, relevant que les opérateurs mondiaux ont des besoins de production, de compétitivité et de flexibilité.

Le secteur aéronautique est une opportunité pour le Maroc, qui sera aux côtés des opérateurs en vue de suivre la montée en cadence et de les aider à honorer leurs carnets de commandes, a assuré M. Elalamy.

« Nous avons quatre écosystèmes existants qui sont l’assemblage, le câblage-électronique embarquée, la maintenance et l’ingénierie« , a rappelé le ministre, soulignant que « ces quatre secteurs sont déjà le fruit de notre montée en gamme où on n’est plus seulement dans du best cost, mais dans une valeur ajoutée croissante« .

« Au fur et à mesure de notre développement, nous avons déjà démontré que nous pouvions monter en compétences, » a-t-il fait observer, soutenant que ce qui attire le plus les avionneurs, c’est la qualité des ingénieurs, qui est très intéressante.

Cette qualité conduit le secteur à développer des centres de R&D au Maroc qui ont des résultats impressionnants, a poursuivi le ministre, faisant savoir que le Maroc souhaite aller encore plus loin avec deux nouveaux écosystèmes qui répondent à ses exigences de fort potentiel et haute valeur ajoutée, à savoir les moteurs et les composites.

M. Elalamy a en outre souligné que l’attractivité du Maroc repose sur plusieurs facteurs, citant, entre autres, les capacités de travail importantes et les capacités qualitatives chez les ingénieurs et techniciens supérieurs qui sont très intéressantes, outre l’avantage géographique qui permet d’alimenter en un temps record les chaînes de production européennes.

Il a aussi rappelé que l’Etat a mis en place un accompagnement structuré qui permet aux entreprises de retrouver des compétitivités importantes, relevant que le Maroc est la plateforme la plus compétitive aux portes de l’Europe ce qui explique la présence de trois grands avionneurs dans le Royaume: Air bus, Boeing et Bombardier.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire