ban600
Voeux

Maroc-Union africaine: Le retour de l’espoir

Maroc-Union africaine: Le retour de l’espoir

Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), scellé lors du 28è sommet de l’organisation continentale en janvier 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), a été l’un des faits les plus marquants sur la scène continentale au cours de l’année qui s’achève.

Fruit d’une politique proactive de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et d’une vision Royale lucide en faveur d’une coopération Sud-Sud fondée sur un partenariat gagnant-gagnant, ce retour est venu conforter la place qu’occupe le Maroc sur l’échiquier continental.

Ce Grand Retour a été, de l’avis des analystes et des experts des questions africaines, le couronnement logique d’une politique construite au fil des ans sur la base du socle solide qu’est l’engagement Royal en faveur de l’ancrage africain du Royaume. Un engagement qui s’est illustré notamment à travers les visites que le Souverain a effectuées dans de nombreux pays du continent, consacrant les principes de solidarité et de coopération au service du continent africain.

Ces périples ayant conduit le Souverain dans de nombreuses contrées africaines, à l’Ouest comme à l’Est et au Sud du continent, ont été porteurs de bonnes espérances au regard du nombre et du caractère stratégique des conventions de coopération signées entre le Maroc et les pays visités par Sa Majesté le Roi.

Il s’agit d’une projection africaine que le Maroc, un pays qui assume pleinement son africanité, a réussi à élargir et renforcer sur la base d’alliances vertueuses résolument orientées vers l’accompagnement de cette Afrique nouvelle dans sa détermination inébranlable de se prendre en charge et de s’imposer dans le nouvel ordre mondial.

En parallèle avec sa projection économique incontestable dans le continent, le Maroc a lancé dès le 27è sommet de l’UA, en juillet 2016 à Kigali (Rwanda), son processus de retour au sein de sa famille institutionnelle continentale. Dans un message à ce sommet, Sa Majesté le Roi a affirmé que le moment était arrivé pour que le Maroc retrouve sa place naturelle parmi les siens.

Le terrain était donc déjà balisé pour ce retour triomphal du Maroc. Preuve en est le soutien fort apporté par la quasi-totalité des pays africains à la réintégration du Royaume.

A la séance de clôture du 28è sommet de l’UA consacrée au retour du Royaume, les déclarations des chefs d’Etat et des hauts responsables africains ont fusé, saluant ce retour partant de la conviction générale que le Maroc, en tant qu’acteur écouté et fiable sur la scène internationale, à une énorme contribution à apporter à l’action des forces vertueuses œuvrant en faveur du développement du continent.

Les analystes et les experts des questions africaines ont, eux aussi, jugé à sa juste valeur la place du Maroc sur l’échiquier continental.

Le retour du Maroc au sein de l’UA devra contribuer au renforcement de l’unité et du développement économique dans le continent, explique Mme Liesl Louw-Vaudran, consultante au sein de l’institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria).

Le Maroc a réalisé d’importants progrès économiques et entretient d’excellentes relations avec la majorité des pays africains, observe cette grande spécialise des questions africaines, relevant que le retour du Maroc au sein de l’UA s’inscrit en droite ligne de la volonté du Royaume de contribuer au renforcement de l’unité et la consolidation du développement économique en Afrique.

C’est ainsi que le sommet d’Addis-Abeba a marqué, avec le retour du Maroc, un nouveau départ pour une Afrique forte et unie, un objectif pour lequel le Royaume a toujours œuvré.

Le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la clôture de ce sommet a marqué un moment à forte charge historique et émotionnelle.

«Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé! L’Afrique est Mon Continent, et Ma maison», a dit le Souverain dans ce discours chaleureusement applaudi par les dirigeants des pays africains.

C’était, de l’avis de ces dirigeants, un discours qui confirme la vocation du Maroc en tant que voix d’unité, de solidarité et de paix en Afrique, «le foyer aimé».

Immédiatement après ce retour, le Maroc a confirmé tout le bien que pensent de lui ses partenaires africains. La stratégie marocaine d’asseoir les bases d’un partenariat sud-sud nouveau s’est déployée davantage.

Des missions ont ainsi été dépêchées, sur Très Hautes Instructions Royales, dans différents pays pour assurer le suivi de la mise en œuvre des accords et conventions signées lors des visites Royales dans ces pays.

Le 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne (UA/UE), qui s’est tenu fin novembre dernier à Abidjan, a été l’occasion pour les dirigeants du continent de saluer la contribution du Royaume à faire avancer les causes de l’Afrique.

«Avec l’heureux retour du Royaume du Maroc, incarné aujourd’hui par la présence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’Afrique a retrouvé sa totalité et son unité», a affirmé le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki, lors de ce conclave.

Il s’agit d’un témoignage qui résume avec éloquence la place prestigieuse qu’occupe le Royaume parmi sa famille africaine, une place qui se justifie par la noblesse de l’action Royale de permettre à l’Afrique à fédérer ses forces pour occuper la place qui est la sienne dans le concert des Nations.

-Par Abdelghani AOUIFIA-

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire