ban600

Maroc : Vers l’éradication de l’hépatites virale C

Maroc : Vers l’éradication de l’hépatites virale C

Le Maroc est décidément résolu à éradiquer l’épidémie des hépatites virales C en tant que problème de santé publique d’ici 2030 par le lancement de son nouveau programme national de lutte contre les HVC, a indiqué, lundi à Casablanca, le directeur de la Direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Abderrahman Maâroufi, lors de la première rencontre ‘’Menafrique-santé’’, qui s’est tenue les 17 et 18 avril à Casablanca.

Initiée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette rencontre de deux jours s’inscrit dans le sillage des orientations et du travail extraordinaire réalisé par le Souverain en matière de coopération sud-sud. Elle se fixe comme objectif de développer la santé et l’industrie pharmaceutique en Afrique à travers la coopération, le partage des expériences et des expertises et le transfert des technologies.

Le plan national de lutte contre les HVC s’articule autour de cinq axes principaux, à savoir ; le dépistage actif de l’HVC auprès des populations les plus exposées à cette maladie, la prise en charge des personnes dépistées, le développement d’un système d’information et de surveillance pour suivre l’impact et la mise en œuvre du plan au niveau national ainsi que la mise en place d’un comité national de coordination et de gouvernance de ce plan stratégique.

S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre inédite, le ministre de la Santé, M. El Houcine Louardi, a rappelé que le Royaume a élaboré trois priorités pour contrecarrer cette maladie, qui sont liées à la proximité, l’accompagnement et l’accès aux soins. Il a dans ce sillage précisé que le Maroc est capabled’éradiquer cette maladie à l’horizon 2025, vu l’efficacité des programmes tracés.

Le président des Laboratoires GalenicaAbdelghani El Guermai a, de son côté, appelé les participants et autres experts présents à travailler avec intelligence dans l’échange et le partage d’expériences et d’expertises et de mettre en place des stratégies adaptées au continent africain pour atteindre les objectifs escomptés. 

Pour le ministre gabonais de la Santé publique et de la population, Pr Léon N’Zoubason pays fonde son espoir sur le renforcement optimal et efficient de la coopération sud-sud entre pays africains, il a exprimé à cette occasion le soutien de son pays aux initiatives salutaires du Maroc dans le domaine de la Santé.

De son côté, Fernande Ndjengot, ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la population de la République centrafricaine (RCA), s’est réjouie qu’une telle rencontre puisse permettre aux Africains de se retrouver ensemble, afin de statuer sur leurs problèmes de santé.

Cette rencontre a été marquée par la signature d’une convention donnant naissance au Comité permanent Menafrique Santé (CMPS), par les ministres de la Santé du Maroc, du Gabon, de la RCA, de la Guinée-Bissau et du ministre angolais délégué à la Santé, témoignant ainsi de la volonté des pays africains d’aller de l’avant dans une dynamique nouvelle pour une coopération Sud-Sud concrète, évolutive et efficace dans l’intérêt de tous.

C.O

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire