ban600

Le Maroc sur la voie de l’édification d’un modèle de développement faisant de la promotion de l’élément humain

Le Maroc sur la voie de l’édification d’un modèle de développement faisant de la promotion de l’élément humain

Le Royaume du Maroc est sur la voie d’édifier un modèle de développement qui fait de la promotion de l’élément humain et le renforcement de ses capacités son principal pilier, a affirmé, mercredi à Rabat, le Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani.

Le Royaume œuvre sans cesse pour l’instauration d’un modèle de développement efficace qui repose sur un développement économique intégré et durable en accordant une attention particulière à la promotion de l’élément humain, “véritable clé du développement”, a souligné M. El Othmani dans une allocution à l’ouverture des travaux du Forum arabe pour le développement durable, tenu sous le thème “l’éradication de la pauvreté et la promotion de la prospérité dans une région arabe en mutation”. Ce Forum constitue l’occasion idoine de dégager une réflexion collective sur les moyens de réaliser un développement durable dans la région arabe, en tenant compte des spécificités historiques, sociales, religieuses et géographiques de chaque pays, a indiqué M. El Othmani, faisant observer que les objectifs de développement ne peuvent être atteints sans la réalisation d’un minimum de sécurité et de stabilité. Le développement durable est un objectif commun pour les pays du monde arabe du fait qu’il constitue l’unique moyen de garantir l’avenir des générations futures et de préserver leur droit à profiter des ressources naturelles, a-t-il dit, soulignant, à cet égard, que le développement des programmes de coopération et d’échange d’expériences et d’expertises entre les pays de la région revêt une importance capitale.

De son côté, la secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA), Khawla Mattar, a affirmé, dans une allocution similaire, que l’organisation de ce Forum vient illustrer une volonté régionale de mettre en œuvre les Objectifs de Développement durable (ODD) 2030, expliquant que les ODD représentent une plateforme commune pour retrouver de l’espoir dans l’avenir et affronter les défis posés selon une approche complémentaire qui tienne compte des priorités nationales.

Dans ce contexte, Mme Mattar a passé en revue les multiples difficultés entravant la réalisation des ODD dans la région arabe à l’horizon 2030, notamment dans un contexte de défis majeurs et de crises aiguës, en particulier l’occupation israélienne et les guerres et conflits armés qui ont engendré une vague inédite de réfugiés tout en exacerbant les taux de pauvreté et de chômage. “Nous avons un plan pour changer pour le mieux cette réalité, un plan qui vise la réalisation d’un développement humain global avec comme base la justice et comme affluent une croissance durable amie de l’environnement, qui garantira une vie digne pour tous dans un monde de paix, d’équité et d’égalité”, a noté Mme Mattar. Pour sa part, le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou Al Gheit, a mis l’accent, dans une allocution lue en son nom, sur les conflits et problématiques internes que connaissent plusieurs pays arabes et qui ont aggravé les niveaux de précarité et de pauvreté dans la région, précisant que l’éradication des aspects de la pauvreté reste un des principaux défis pour le développement durable dans la région arabe.

Il a insisté, dans ce cadre, sur la nécessité d’unifier les efforts des pays arabes avec ceux de la communauté internationale qui place le développement durable en tête de ses priorités.

L’édition 2017 du “Forum arabe pour le développement durable”, qui se tient du 3 au 5 mai à Rabat, est organisée par le ministère délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA), la Ligue des Etats arabes, en collaboration avec les organisations de l’ONU actives dans la région arabe.

Ce Forum a pour objectif d’examiner les expériences nationales en matière de développement durable, définir les priorités à venir dans le contexte actuel des pays arabes et échanger les bonnes pratiques pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et ce dans le but de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, remettre en marche l’ascenseur social et permettre aux citoyens de vivre dignement.

Les travaux de ce Forum seront sanctionnés par la publication d’un rapport sur les principaux axes issus du dialogue régional concernant les opportunités et les défis de la mise en œuvre des objectifs du développement durable dans la région arabe. Ce rapport sera présenté lors du Forum Politique de haut niveau sur le développement durable qui se tiendra à New York du 10 au 19 juillet 2017. Ont pris part à ce Forum des ministres, des responsables d’organisations régionales et internationales des Nations-unies et de la Ligue arabe, ainsi que des représentants des ministères, des parlements arabes, des organisations de la société civile et du secteur privé, ainsi que nombre d’experts. Le Maroc, rappelle-t-on, a soumis volontairement, l’année dernière, un rapport aux Nations-Unies sur l’état d’avancement du programme national du développement durable à l’horizon 2030.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire