ban600

Mawazine : Lovato va faire vibrer les festivaliers !

Mawazine : Lovato va faire vibrer les festivaliers !

La chanteuse, et compositrice Demi Lovato va se produire, ce soir, à la scène de l’OLM Souissi dans le cadre de la 16ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.

Lors d’un point de presse, l’artiste a déclaré qu’elle est très contente d’être au Maroc, un pays qu’elle visite pour la première fois.  L’interprète de «Skyscraper» a également été surprise d’avoir autant de fans au Maroc. L’artiste américaine est très présente sur les réseaux sociaux « je vois les réseaux sociaux de façon beaucoup plus positive, mon préféré reste Instagram car on y partage des photos. J’essaie au maximum de ne pas lire les commentaires haineux  », nous déclare Demi Lovato. Pour son projet à venir, l’artiste américaine est en train de travailler sur un nouvel album qui sera dans les bacs d’ici la fin de l’année.

Au-delà de la scène et des écrans, le livre de Demi Lovato, Staying Strong: 365 jours par an, a été distingué en 2013 best-seller par le New York Times, alors qu’elle lançait simultanément sa propre ligne de soins de peau, Devonne by Demi.

Notons que lors de la 7e journée du Festival, c’était au tour du meilleur ami de Demi Lovato, Nick Jonas d’ enflammer la scène de l’OLM Souissi. Le chanteur, qui s’est toujours consacré à la musique, (un domaine qui l’a mené très tôt dans le monde des comédies musicales de Broadway), a interprété ses premières chansons, ses singles à succès et les principaux tubes de son dernier album, Last YearWas Complicated, produit entre autres par Max Martin, Shellback et Mattman & Robin.

Mawazine a convié ses festivaliers à un voyage musical vers la Tunisie. Au Théâtre National Mohammed V, c’est la voix de Lotfi Bouchnak qui a frôlé la perfection. Sa sensibilité et son amour pour les musiques traditionnelles tunisienne et orientale font de lui, depuis des années, un chanteur hors pair dont les possibilités vocales et techniques ont fait sa renommée à travers toute la région.

 

C’est toujours en Afrique que le public avait rendez-vous le même soir avec Pat Thomas dont la voix unique, souple et onctueuse et les chants tirés des dialectes fanti et ashanti twi ont fait l’une des plus grandes voix du Ghana. Le chanteur, qui a collaboré à de multiples reprises avec Ebo Taylor, est aujourd’hui une légende du highlife. Il s’est produit sur la scène du Bouregreg avec les jeunes musiciens à l’énergie communicative du groupe Kwashibu, entre guitares funky, cuivres incisifs et chants très roots.

 

Enfin, Mawazine a également investi pour cette septième journée, les rues de la capitale et de Salé avec des fanfares et spectacles de rue qui ont réuni les troupes marocaines, Les Tambours du Maroc et Casa Fiesta.

 

 

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire