ban600

MEDays 2017: Des experts internationaux saluent la politique « efficace » du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme

MEDays 2017: Des experts internationaux saluent la politique « efficace » du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme

Des experts marocains et étrangers en sécurité ont salué, samedi à Tanger, la politique « efficace » et « globale » adoptée par le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme.

S’exprimant lors d’un panel sous le thème « Terrorisme: Quel modèle d’architecture internationale pour répondre aux menaces transnationales?« , tenu dans le cadre des MEDays 2017, ils ont affirmé que le Maroc a su accumuler des réalisations importantes en matière de lutte contre le terrorisme, et ce grâce à sa stratégie efficace et globale qui prend en considération les différentes racines de ce fléau, considéré comme une vraie menace pour le monde. Dans ce cadre, le président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), Mohammed Benhammou, a fait savoir que le Maroc a adopté une stratégie basée sur trois piliers fondamentaux, liés notamment à la promotion de la gouvernance sécuritaire et du développement humain, en plus de la restructuration du champs religieux, et ce afin de lutter contre le discours extrémiste et l’exploitation des textes religieux.

A cet égard, l’expert a souligné l’importance de la coopération entre les différents organes de sécurité, pour détecter les menaces terroristes, à la faveur de cette approche ayant montré son efficacité, notant que « ce que nous avons appris au Maroc, c’est la nécessité d’oeuvrer à long terme, car nous faisons face à un ennemi mondial, à qui nous devons répondre de la sorte« . Il a ainsi souligné l’impératif de renforcer la coopération internationale, à même de faire face à cet ennemi transnational, précisant que le terrorisme a commencé récemment à franchir de nouveaux territoires.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Association du traité de l’Atlantique, Jason Wiseman, a indiqué que le Maroc a réalisé un travail important en matière de lutte contre le terrorisme, mettant en avant les efforts liés notamment à la formation des imams et de juristes spécialisés dans ce type de questions. Il a, par la même, estimé que les pays sont appelés à promouvoir la coopération entre les services de renseignement et l’échange d’information pour surveiller les terroristes et repérer leurs mouvements, ainsi qu’à renforcer la surveillance des frontières. Par ailleurs, d’autres intervenants ont estimé que la défaite de Daech ne traduit pas la régression des risques terroristes dans le monde, notant que la propagande extrémiste sur internet est toujours active, et le phénomène du retour des combattants terroristes étrangers présente de nouveaux défis pour de nombreux pays.

De son côté, la présidente de l’association Imad, Latifa Ibn Ziaten, a abordé son expérience humaine en tant que victime et acteur actif dans le domaine de lutte contre le terrorisme, qui l’a privé de son fils Imad Ibn Ziaten, soulignant l’impératif de la contribution de tous, autorités et citoyens, à la lutte contre ce fléau et à l’incitation des jeunes à l’ouverture et à l’acceptation de l’autre. Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 10édition du Forum MEDays a associé plus de 150 intervenants et plus de 3.000 participants venus des quatre coins du monde afin de braquer les projecteurs sur le développement en Afrique, autant sur les plans économique et politique que social et environnemental, mais aussi sa place dans le monde et ses relations avec les autres pouvoirs régionaux du Nord et du Sud.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire