ban600

MEDays 2017: Le Maroc est sur « une bonne tendance » pour accélérer sa transition énergétique

MEDays 2017: Le Maroc est sur « une bonne tendance » pour accélérer sa transition énergétique

Le Maroc est sur « une bonne tendance » pour accélérer sa transition énergétique à la faveur de la diversification de son bouquet et le renforcement de son intégration régionale, a assuré, vendredi à Tanger, la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHM), Amina Benkhadra.

« Nous sommes dans une dynamique de transition énergétique, qui fait du développement des énergies renouvelables une des composantes essentielles du mix, en plus de l’introduction du gaz naturel considéré comme la colonne vertébrale des systèmes énergétiques mondiaux », a précisé Mme Benkhadra lors d’une séance plénière sur « Les perspectives énergétiques globales: quels modèles de transition énergétique durable, abordable et accessible? », organisée dans le cadre du MEDays Sustainable Development.

Les besoins d’énergie sont en grande évolution au niveau mondial de par la croissance économique et démographique, a-t-elle indiqué, soulignant que le Maroc, qui possède une politique énergétique très claire prônée par SM le Roi Mohammed VI et basée sur le développement des énergies renouvelables et du gaz naturel, détient aujourd’hui les moyens de répondre à ses besoins d’énergie de manière appropriée. Elle a, dans ce cadre, mis en avant les grands projets solaires, éoliens et hydrauliques entrepris qui devront contribuer à plus de 52% dans le mix énergétique à l’horizon 2030, précisant que le Maroc est déjà à 32% en termes de capacité d’énergie électrique et sera à 42% en 2020. « Au Maroc, le bouquet énergétique est ouvert. Tous les projets avancent de manière appropriée », a-t-elle assuré, soulignant que la politique d’efficacité énergique « doit être accélérée ».

La responsable a également affirmé que le Royaume est reconnu aujourd’hui comme un « modèle » en matière de développement des énergies renouvelables en Afrique, dans la région d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient et dans le monde, et ce à la faveur des grands projets lancés par SM le Roi, notamment la centrale solaire Noor qui produit déjà et les autres centrales du complexe de Ouarzazate qui sont en cours de construction et de livraison progressive.

S’agissant de la politique énergétique déployée en Afrique, « le continent le moins électrifié avec plus de 600 millions de personnes sans électricité », Mme Benkhadra a affirmé que le Maroc s’est inscrit dans un processus d’intégration régionale avec des projets qui seront de nature à jouer un rôle important à l’avenir, et ce dans le cadre d’une coopération sud-sud agissante, inclusive et gagnant-gagnant, qui met en relief les ressources naturelles de l’Afrique, mais aussi ses ressources humaines qu’il faut accompagner sur le plan de la formation.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 10ème édition du Forum MEDays, organisée sous le thème « De la défiance aux défis: L’ère des grands bouleversements », connait la participation de plus de 150 intervenants et plus de 3.000 participants venus des quatre coins du monde.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire