ban600

Des membres du gouvernement soulignent l’effort colossal d’investissement consenti par l’Etat à Al Hoceima

Des membres du gouvernement soulignent l’effort colossal d’investissement consenti par l’Etat à Al Hoceima

L’effort colossal d’investissement consenti ces dernières années par l’Etat dans la ville d’Al Hoceima et sa région, pour les transformer en pôle de développement attractif et améliorer les conditions de vie de la population, a été mis en relief lundi par des membres du gouvernement et des directeurs d’institutions publiques concernées par les chantiers de développement dans la province. Lors d’une réunion tenue à l’occasion d’une visite dans la province d’une délégation de haut-niveau, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, dans le cadre de l’interaction positive du gouvernement avec les besoins de la population locale, les intervenants ont mis en exergue les réalisations de leurs départements qui touchent différents secteurs vitaux, dont la santé, l’éducation, l’infrastructure et l’eau.

Cette visite a été également l’occasion pour examiner les moyens à mettre en œuvre pour surmonter les difficultés que rencontrent certains projets, comme un signal clair du gouvernement en direction des revendications légitimes exprimées par la population de la province d’Al Hoceima.

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad s’est félicité des indices encourageants réalisés dans la province d’Al Hoceima qui enregistre le taux le plus élevé de réussite au baccalauréat (77 pc contre une moyenne nationale de 55 pc) et le taux d’encombrement le plus faible, ajoutant qu’à compter de l’année prochaine, ce problème sera résolu dans les différentes régions du Royaume.

Pour ce faire, le ministre a indiqué qu’il sera procédé à un large effort de recrutement au niveau national dont 500 enseignants pour la seule province d’Al Hoceima, annonçant qu’un noyau universitaire sera par ailleurs créé prochainement dès que le terrain sera disponible et relèvera de l’université Abdelmalek Essaadi.

Quelque 400 MDH sont disponibles pour la réhabilitation des établissements scolaires dans la province dans le cadre du programme de développement spatial de la province d’Al-Hoceima (2015-2019), baptisé “Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit”, lancé en 2015 par SM le Roi Mohammed VI, a-t-il souligné.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a indiqué qu’un total de 16.000 ha d’arbres fruitiers, une filière très prisée dans la province, ont été plantés à ce jour dont des oliviers, des amandiers et des figuiers dans le cadre du plan Maroc Vert, outre un programme de plantation de 12.000 ha dans le cadre du programme “Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit”, faisant état du lancement de 4 unités de transformation de ces produits et la réalisation et l’équipement d’une usine de lait dans les prochains mois.

M. Akhannouch a indiqué que le problème posé par le Négro (dauphin noir) pour les pêcheurs a été résolu et des personnes lésées seront indemnisées, ajoutant que des projets d’aquaculture ambitieux seront réalisés et devront contribuer à la promotion de l’emploi.

Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, M. Abdelkader Amara a souligné que le retard accusé en matière de réalisation de certains projets structurants notamment la voie express Taza-Al Hoceima, un chantier de 4 MMDH qui liera la province à l’autoroute, serait lié entre autres à la procédure d’expropriation, ajoutant que 70 pc des travaux ont été réalisés.

Pas moins de 2 MMDH sont mobilisés également pour le renforcement de l’infrastructure routière dans le cadre des différents programmes en cours dans la province, un chiffre important, a dit le ministre.

Le secteur de la santé n’en est pas en reste, selon le ministre de la santé, Lhoucine El Ouardi qui évoque la mobilisation ces cinq dernières années de quelque 520 MDH dédiés notamment à l’élargissement de l’hôpital Mohammed V (42 MDH) où les travaux seront bientôt achevés et la réalisation de l’hôpital d’Imzouren (63 MDH) qui sera opérationnel à la fin de l’année.

Il a cité également la réhabilitation et l’équipement du centre d’oncologie, la construction de six nouveaux centres hospitaliers et la réhabilitation de 29 autres. Plus encore, Al Hoceima sera bientôt dotée, selon M. El Ouardi, d’un grand centre hospitalier provincial d’une capacité de 250 lits et d’un coût global de 374 millions de DH. Les travaux sont déjà en cours.

Le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj a rappelé la Haute sollicitude dont SM le Roi entoure la province et l’intérêt accordé au renforcement des droits culturels, soulignant que son département prône une nouvelle stratégie basée sur une approche participative.

Au sujet des projets prévus ou en cours, le ministre cite le grand théâtre et un institut de musique aux standards internationaux à Al Hoceima et un centre culturel à Imzouren, ajoutant que son département prône une politique de proximité à travers l’établissement de partenariats pour la généralisation des centres culturels à l’ensemble des communes et la valorisation du patrimoine.

Des efforts colossaux sont également déployés pour faire face à la pénurie que connait la province en matière de ressources hydriques, relève pour sa part la secrétaire d’Etat chargée de l’Eau, Charafat Afilal, qui met en relief l’importance de la construction du barrage de Ghiss tant attendu par la population, pour un coût de 1,3 MMDH.

D’une capacité de 93 millions M3, le barrage servira à la généralisation de l’accès à l’eau potable et à l’irrigation, a précisé la secrétaire d’Etat, faisant état en outre de la mobilisation de 170 MDH à la protection de certaines localités contre les inondations dont la grande partie a été réalisée. Tous les engagements pris dans le cadre des différents programmes ont été respectés, s’est félicitée Mme Afilal.

Le directeur général de l’Office National de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Ali Fassi Fihri a souligné l’importance des projets réalisés dans la province depuis 2004 dont la généralisation de l’accès à l’eau potable et à l’électricité dans le monde rural, ajoutant qu’un effort colossal d’investissement a été mobilisé pour atteindre les objectifs fixés.

En matière d’assainissement liquide, Al Hoceima est devenue un modèle sur le plan national, a-t-il dit, ajoutant que le taux d’accès à l’eau potable est passé de 43 pc en 2004 à 83 actuellement et atteindra 90 pc dans le cadre du programme “Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit », des acquis qui seront renforcés, selon lui, par la station de dessalement des eaux de mer et du barrage de Ghiss qui seront réalisés prochainement. M. Fassi Fihri a souligné l’importance du taux d’électrification en milieu rural au niveau de la province.

Les secrétaires généraux des ministères de l’urbanisme et de la jeunesse et des sports ont détaillé par ailleurs les réalisations de leurs départements respectifs dans la province d’Al Hoceima au cours des dernières années.

Au cours de la réunion, le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, M. Mohamed Yacoubi, a présenté un exposé détaillé sur l’état d’avancement des chantiers ouverts.

Les membres de la délégation ont effectué des visites de terrain dans plusieurs chantiers relevant de leurs départements respectifs, au cours desquelles ils se sont informés de l’état d’avancement des travaux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire