ban600

Un ménage sur 4 compte au moins une personne en situation de handicap

Un ménage sur 4 compte au moins une personne en situation de handicap

Au Maroc, un ménage sur quatre au Maroc compte au moins une personne en situation de handicap, soit 24,5 pc des familles, l’équivalent de 2.264.672 personnes souffrant d’un handicap, soit un taux national de handicap de 6,8 pc.

Selon les résultats de la 2ème Enquête nationale sur le handicap de 2014, le taux national du Handicap chez les hommes est de 6.7% et de 6,8 chez les femmes, souligne le ministère de la santé dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP à l’occasion de la journée nationale du handicapé, célébrée le 30 mars de chaque année.

Environ 33.7% de cette catégorie est âgée de 60 ans et plus, ce qui rend cette tranche d’âge de la population plus vulnérable, indique le communiqué, précisant que l’enquête en question a révélé que 34,1% des personnes en situation de handicap, bénéficient d’un régime d’assurance maladie dont 60,8 % possèdent la carte RAMED, 15,4 % adhérent à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et 12,7 % sont des adhérents à la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS).

Afin de pouvoir améliorer l’accès aux services de santé de cette catégorie de population à besoins spécifiques, et à la lumière des orientations stratégiques de la politique publique intégrée pour la promotion des droits des personnes en situation du handicap et du Plan mondial de l’Organisation mondiale de la santé concernant le Handicap, le ministère de la Santé a élaboré le Plan d’action national relatif à la Santé et le Handicap 2015-2021.

Selon le communiqué, l’objectif principal de ce plan est d’assurer l’accès des personnes en situation du handicap à des services de santé promotionnels, préventifs, de prise en charge, de réadaptation, de proximité et de qualité basés sur l’approche droit. Ce plan comprend 20 mesures et 73 actions.

En effet, l’objectif de la célébration de la journée nationale du handicap cette année est de mettre en œuvre, conformément à l’axe 5 du plan national en question, relatif à la Mobilisation sociale et la lutte contre la stigmatisation, des actions de sensibilisation des professionnels de santé en matière de renforcement du dépistage précoce, de la prise en charge des maladies à l’origine du handicap et d’assurer des soins de santé et de réadaptation de qualité à l’égard des personnes en situation de handicap, ainsi que celles relatives à l’organisation de sessions d’information au profit des associations œuvrant dans le domaine du handicap, et des personnes en situation de handicap et de leurs familles, dans le domaine des facteurs de risques à l’origine du handicap.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan national relatif à la santé et le handicap, différentes actions ont été réalisées. Il s’agit notamment de la construction et/ou équipement de cinq centres de rééducation et d’appareillage orthopédique à Rabat, Nador, Guelmim, Casablanca et Tetouan, faisant ainsi augmenter le nombre total des centres régionaux de l’appareillage orthopédique et de rééducation à 15 au niveau national.

Parmi ces actions figurent la construction et équipement du centre provincial de rééducation à Errachidia, le renforcement des ressources humaines spécialisées dans le domaine de la réhabilitation: Médecins physique et de réadaptation, et les infirmiers spécialisés en kinésithérapie, psychomotricité, orthophonie et orthoptie, dont l’effectif total dépasse actuellement 925 professionnels de santé spécialisés en rééducation ainsi que l’organisation de campagnes nationales de dépistage et prise en charge précoce des déficiences auditives et visuelles à l’origine du handicap, au profit des personnes Ramedistes démunies, tout âge compris. Ainsi, 2 039 bénéficiaires en appareils auditifs et 13.388 bénéficiaires en lunettes en 2015 soit un budget global de 10 MDH.

Il s’agit également de l’élaboration de standards et référentiels relatifs aux établissements de prise en charge médico-sociales des personnes en situation de handicap, et à la mise en place d’une filière de soins de réadaptation, la conception de guides de bonnes pratiques relatifs aux conseils et soins à domicile des personnes en situation du Handicap, mental neurosensoriel et moteur, concernant certains types de pathologies lourdes à l’origine du Handicap, destinés aux professionnels de santé et aux associations, outre le lancement du processus d’implantation de la formation de base en ergothérapie.

Selon le communiqué le ministère de la Santé, il sera procédé, dans le cadre de la stratégie sectorielle 2017-2021, à la mise en œuvre des actions programmées dans le plan national relatif à la santé et au Handicap, conformément à l’approche droit et l’approche participative, en vue d’impliquer les partenaires institutionnels, la société scientifique et les associations œuvrant dans le domaine du handicap.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire