ban600

Migration et lutte contre le trafic de stupéfiants: les efforts du Maroc salués par les ministres de l’Intérieur du G4

Migration et lutte contre le trafic de stupéfiants: les efforts du Maroc salués par les ministres de l’Intérieur du G4

Les efforts importants déployés par le Royaume dans les domaines de la gestion des flux migratoires et de la lutte contre le trafic de stupéfiants ont été hautement salués lors de la Réunion des ministres de l’Intérieur du Maroc, du Portugal, de l’Espagne et de la France (G4), tenue lundi au siège des Archives générales des Indes à Séville (Sud).

“L’Espagne, la France et le Portugal reconnaissent les efforts fournis par le Royaume du Maroc en matière de gestion globale du phénomène migratoire, en associant les aspects opérationnels, la dimension humaine, ainsi les processus de régularisation et d’intégration des migrants”, souligne la Déclaration de Séville adoptée au terme de cette réunion, la quatrième du genre depuis le lancement de cette initiative en 2013 au Maroc.

Les ministres de l’Intérieur du G4 se sont engagés à coordonner de manière conjointe leur position sur les questions migratoires dans le cadre des forums internationaux, tel le Processus de Rabat et le Plan d’action de la Valette, en privilégiant la coopération au développement comme élément transversal de lutte contre les causes profondes de la migration.

Ils ont réaffirmé leur engagement à œuvrer, dans ce domaine, de manière coordonnée et dans le cadre d’une gestion solidaire basée sur la responsabilité partagée, prenant en considération l’évolution du phénomène migratoire.

“L’évolution des modus operandi utilisés par les réseaux de trafic d’être humains obligent les forces de sécurité et celles en charge de la migration à une adaptation constante et au renforcement de leurs ressources humaines et matérielles (…) et de leurs capacités notamment en rapport avec la lutte contre la falsification des documents”, relève la Déclaration finale.

A cet effet, les fonctionnaires et services nationaux responsables de la lutte contre la migration illégale devront se réunir de façon périodique dans le but de consolider les mécanismes de coordination opérationnelle et œuvrer de manière conjointe pour adopter les mesures nécessaires à analyser les nouvelles tendances et contrecarrer les stratégies utilisées par les réseaux criminels.

Dans le domaine de la lutte contre le trafic de stupéfiants, la Déclaration de Séville souligne que “les autorités marocaines sont en train de réaliser des efforts significatifs” en la matière.

Dans le cadre du renforcement de l’action des pays du G4 en la matière, “l’Espagne, le Portugal et la France invitent le Maroc à participer à des projets de la Plateforme européenne EMPACT (Plate-forme pluridisciplinaire européenne contre les menaces criminelles)”, fait savoir la Déclaration.

Les ministres de l’Intérieur du G4 ont décidé de renforcer la coopération technique et opérationnelle, l’objectif étant d’améliorer les capacités des quarte pays en termes de démantèlement des réseaux criminels de trafic de drogue.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, les pays du G4 se sont engagés à renforcer leur coopération dans les domaines d’échange d’informations et d’expériences, d’appui technique et de formation pour une lutte efficace contre ce fléau et ses sources de financement.

Les quatre pays se sont engagés aussi à développer leurs bonnes pratiques en matière de prévention et de lutte contre la radicalisation, à travers un effort ciblant la propagation des messages des groupes terroristes et radicaux violents.

En matière de coopération sécuritaire, les pays du G4 ont convenu de renforcer la coopération technique et opérationnelle entre leurs différents services respectifs, grâce à la formation continue et à l’échange d’expériences.

Il a été décidé, par ailleurs, de la tenue de la prochaine réunion ministérielle en 2018 au Maroc, pays qui abritera aussi une réunion entre les ministres du G4 de l’Intérieur et ceux du G5 Sahel, dont la date n’a pas encore été fixée.

Les échanges entre les ministres de l’intérieur du Maroc, Abdelouafi Laftit, d’Espagne, Juan Ignacio Zoido, du Portugal, Constança Urbano de Sousa, et l’ambassadeur de France à Madrid, Yves Saint-Geours ont permis de faire le bilan des progrès réalisés depuis la Déclaration de Rabat, adoptée le 25 janvier 2013 suite à la première réunion des ministres du G4, ainsi que d’examiner les prochaines initiatives à entreprendre.

La troisième réunion du G4 avait été tenue en avril 2015 à Lisbonne et la deuxième à Paris en février 2014.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire