ban600

Le ministère de la santé dénonce la rediffusion de photos de poches de sang accompagnées de commentaires erronés

Le ministère de la santé dénonce la rediffusion de photos de poches de sang accompagnées de commentaires erronés

Le ministère de la santé a dénoncé la rediffusion sur les réseaux sociaux de photos de poches de sang datant d’octobre 2014 accompagnées de commentaires erronés.

“Ces photos de poches de sang dispersées à l’entrée du centre de transfusion sanguine de Meknès ont été commentées d’une manière erronée et dénudée de tout fondement”, a affirmé le ministère dans un communiqué. Le ministère, qui a réitéré ses appels de don de sang pour répondre aux besoins en cette matière vitale, a souligné que ces photos reviennent au mois d’octobre 2014, et qu’elle dépêché une commission centrale d’inspection, dirigée par le Directeur du Centre national de transfusion sanguine afin de mener les enquêtes nécessaires au centre régional de transfusion sanguine à Meknès.

Il s’est avéré en ce moment-ci (octobre 2014), l’implication de certaines personnes qui, délibérément, ont fait sortir ces sachets du centre de Meknès, les ont dispersés par terre et les ont pris en photo, a fait savoir le communiqué qui note que les mesures administratives nécessaires ont été prises contre les personnes impliquées.

Le ministère a considéré que la rediffusion et le partage de ces photos” en ce moment précis où le pays connait un manque terrible en cette matière vitale (le sang), constitue non seulement une atteinte grave à la sécurité sanitaire, mais une remise en question des efforts consentis par le ministère et les personnes qui y sont associées, en vue de garantir des services de santé répondant aux attentes des citoyens et le droit au traitement et aux soins”.

La rediffusion de ces photos “avec des commentaires erronés et aberrants, coïncide avec la campagne de sensibilisation initiée par le ministère de la santé, le Centre national de transfusion sanguine et les centres régionales affiliés, appelant les citoyens à faire don de leur sang pour sauver des vies de patients et de blessés et couvrir le manque terrible que connaissent les centres de transfusion sanguine, notamment pendant la saison estivale, marqué par le nombre élevé des accidents”, a fait remarquer le ministère.

La même source tient à remercier tous les citoyens pour leurs initiatives humaines, à même de garantir la présence de cette matière vitale et primordiale pour sauver la vie de plusieurs personnes malades ou blessées, tout en condamnant fermement “ces actes ignobles portant atteinte aux efforts déployés par le personnel de la santé en général et celui des centres régionaux de transfusion sanguine en particulier”.

“De tels actes sont à même de consacrer la culture de doute et de désinformation, ce qui pourra avoir des conséquences néfastes sur la vie et la sécurité de tous les citoyens”, conclut la même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire