ban600

Le ministère du Tourisme fournira tous les efforts pour parachever le parcours de développement dans la région de l’Oriental

Le ministère du Tourisme fournira tous les efforts pour parachever le parcours de développement dans la région de l’Oriental

Le ministère du Tourisme fournira tous les efforts nécessaires pour parachever le parcours de développement dans la région de l’Oriental, a affirmé, mercredi à Oujda, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid.

Lors d’une rencontre au siège de la Wilaya avec des acteurs touristiques, des élus et des responsables locaux, M. Sajid a noté que le ministère du Tourisme fournira tous les efforts nécessaires pour relever les défis de la région, se disant optimiste de ce « que nous pourrons réaliser tous ensemble pour le développement de la région ».

M. Sajid a relevé la nécessité d’investir dans les potentialités touristiques de la région pour promouvoir l’économie locale et découvrir les moyens de faire contribuer les secteurs du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire à la dynamique économique de la région.

Ainsi, le ministre a mis l’accent sur les potentialités touristiques de la ville de Saïdia, en termes notamment d’établissements hôteliers, relevant toutefois le manque d’animation dans cette station touristique.

Il a noté également que l’artisanat a un rôle à jouer dans la dynamisation des stations touristiques, notamment Saïdia et Marchica.

« Nous sommes conscients de la nécessité de concerter les efforts pour faciliter l’accès à ces stations touristiques, afin d’attirer plus de touristes », a-t-il dit.

« Nous allons nous pencher sur la liaison aérienne entre Casablanca – Oujda et Nador et œuvrer de concert avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT) afin d’attirer plus de vols internationaux aux deux aéroports », a ajouté M. Sajid.

Concernant le secteur de l’économie sociale et solidaire, M. Sajid a noté que la région de l’Oriental se distingue par un tissu important de coopératives qui contribue significativement à l’économie sociale et offre des opportunités d’emploi dans la région, affirmant la volonté du ministère d’accompagner ce secteur et de soutenir les initiatives dans ce domaine, selon une approche participative incluant tous les intervenants.

« Le secteur de l’artisanat joue un rôle important dans la dynamisation de l’économie dans cette région, ce qui nécessite la multiplication des efforts selon une vision fondée visant à tirer profit des infrastructures dont regorge la région », a-t-il indiqué.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la collaboration et la concertation entre les différents acteurs gouvernementaux et territoriaux, se veut une opportunité pour s’informer de près du potentiel touristique, artisanal, économique et social dont regorge la région, a indiqué, pour sa part, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai.

C’est aussi l’occasion de connaître les difficultés auxquelles fait face la région, afin de trouver les solutions idoines et hisser ces différents secteurs au rang qui échoit à cette région, a souligné M. El Jamai.

Il a fait état de la construction des deux stations touristiques de Saïdia et de Marchica, ainsi que de plusieurs importants établissements touristiques, ce qui a contribué à renforcer et améliorer l’attractivité de la région et à booster sa compétitivité.

Il a, toutefois, regretté que ces potentiels et mutations profondes ne soient pas exploités d’une façon optimale dans cette région, où les chiffres touristiques restent moyens par rapport à d’autres régions du Royaume, ce qui a limité l’impact positif des plans lancés et des efforts déployés pour drainer les investissements touristiques.

« Cela nous interpelle sur les pas à franchir pour renforcer les acquis et réaliser l’essor touristique espéré au niveau de la région et l’impact socio-économique qui en découle », notamment la création des postes d’emploi et l’augmentation des recettes touristiques, a dit le wali.

Cette rencontre a pour finalité d’intensifier les efforts afin de créer la dynamique espérée du secteur touristique au niveau de la région, a-t-il conclu.

Les questions liées au transport aérien, à la promotion et marketing territoriaux, à l’amélioration de l’image de l’Oriental et à la promotion du produit touristique doivent être au cœur de tout futur programme, a-t-il insisté.

Il a souligné que les initiatives visant à accroître le potentiel touristique de la région « nous mettent aujourd’hui devant la nécessité de tirer profit des réalisations, notamment au niveau de la station touristique de Saïdia, et mettre en place un plan d’émergence touristique visant à surmonter les problématiques posées ».

A cet effet, M. El Jamai a cité l’augmentation de la capacité d’accueil via le soutien à l’investissement privé, la diversification des espaces de divertissement, l’intensification des campagnes publicitaires, et le soutien du transport par la création de nouvelles lignes aériennes.

Le wali s’est attardé sur le secteur de l’artisanat, soulignant à cet égard qu’une série de projets a été réalisée dans l’objectif de renforcer les capacités de ce secteur, faisant mention notamment de la création de quatre villages de l’artisanat à Oujda, Taourirt, Berkane, et Jerada, ainsi que d’autres villages similaires dont les travaux d’exécution sont en cours à Bouarfa, Ahfir et Sidi Chafi.

Il s’agit également de la création d’espaces dédiés à la production et à la commercialisation des produits de l’artisanat, et de deux complexes de l’artisanat à Oujda et Nador.

Il a relevé que l’Oriental connaît quelques retards dans le domaine de l’artisanat par rapport à d’autres régions, en dépit des efforts importants déployés, ce qui nécessite d’intensifier les efforts et de réfléchir sur les moyens à même d’assurer la promotion de ce secteur dans le cadre de la stratégie nationale de l’artisanat.

S’agissant de l’économie sociale et solidaire, le wali a relevé qu’elle est, à son tour, devenue un pilier de l’économie locale et un levier de l’auto-emploi, de l’initiative personnelle, de la corrélation des efforts des collaborateurs, du renforcement des capacités des porteurs de projets et de la promotion des activités génératrices de revenus.

Pour sa part, le président du Conseil de la région de l’Oriental, Abdenbi Biioui, a exprimé son espoir de voir se multiplier les visites des responsables du secteur à la région, en particulier lors des périodes marquées par une chute de l’activité touristique, et ce afin d’examiner de près la situation touristique et trouver les solutions en mesure de promouvoir ce secteur.

Il a souligné que la région de l’Oriental dispose de toutes les potentialités touristiques en mesure d’assurer l’activité touristique escomptée, faisant toutefois remarquer que la saison touristique ne couvre pas tous les mois de l’année, ce qui appelle à œuvrer à valoriser les projets d’investissement dans le secteur du tourisme et tirer profit des infrastructures importantes dont dispose la région au service du développement touristique.

Dans ce sillage, M. Biioui à mis en avant l’impératif d’investir ces atouts dans la promotion du secteur touristique dans la région, notamment via la renforcement des lignes aériennes à des prix compétitifs.

Le Conseil de la région a organisé, l’année précédente, un débat régional sur l’économie sociale et solidaire qui a donné lieu à l’adoption de mesures concrètes, telles que l’attribution, par le Conseil, d’un soutien important destiné aux coopératives, a-t-il indiqué, soulignant que ce pas confirme l’implication de cette institution élue dans la promotion de l’économie sociale et solidaire au niveau de la région.

Suite à cette réunion, les participants ont visité les deux complexes d’artisanat à Oujda et Nador, le chantier du village des artisans à Ahfir, le village de l’artisanat à la marina de Saïdia, la station touristique de Saïdia et le projet de Marcheca à Nador.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire