ban600

Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 52è promotion du cycle normal des agents d’autorité

Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 52è promotion du cycle normal des agents d’autorité

Le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit, accompagné du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a présidé, jeudi à l’Institut Royal de l’Administration Territoriale (IRAT) de Kénitra, la cérémonie de sortie de la 52ème promotion du cycle normal des agents d’autorité.

Lors de cette cérémonie, tenue en présence de plusieurs personnalités civiles et militaires, M. Laftit a rappelé les principaux fondements de l’exercice des fonctions d’autorité, dont les bases et les objectifs ont été mis en place par SM le Roi Mohammed VI, soulignant que la conjoncture actuelle nécessite de l’agent de l’autorité sa contribution à l’amélioration du mode de vie du citoyen à travers des piliers essentiels, à savoir la promotion des services publics en vue d’améliorer l’efficacité administrative, la réalisation de la justice sociale et territoriale, la création de réseaux dédiés à la protection sociale des citoyens et le maintien de la sécurité et de la vigilance afin de contrer les dangers et les menaces.

Dans ce sens, le ministre a indiqué que l’agent d’autorité est obligé d’être tout le temps à l’écoute des besoins des citoyens, selon une approche proactive basée sur la capacité de persuasion et de trouver des solutions aux problèmes posés suivant une approche participative, et de recourir à l’arbitrage et à la médiation pour résoudre les litiges posés.

Évoquant le rôle que joue l’agent d’autorité dans la réalisation de la justice sociale et territoriale, M. laftit a souligné, qu’en s’inspirant de la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, l’agent d’autorité doit dépasser la logique traditionnelle relative à la gestion purement administrative pour ainsi contribuer de manière efficace à la réalisation de la justice sociale et territoriale et à la promotion de l’emploi en offrant un climat adéquat pour toutes les initiatives d’investissement et en soutenant les initiatives d’auto-emploi.

Il a fait remarquer également que l’agent d’autorité est appelé à contribuer à la mise en place d’une justice territoriale dans les différentes régions du Royaume, avec la même dynamique et le même esprit de responsabilité, et à convaincre le citoyen de ses priorités par le biais du dialogue. Il est aussi exhorté à faire impliquer les acteurs locaux et les parties concernées dans la programmation des projets.

“Servir l’ordre général et veiller à la sûreté et à la sécurité des citoyens sont à la tête des priorités de l’administration territoriale, vu les différentes menaces qui pèsent tant sur le plan international que régional”, a souligné le ministre, appelant les agents d’autorité à adopter une approche sécuritaire proactive, à mettre en œuvre les mécanismes de coordination avec les services sécuritaires spécialisés, et à adopter des approches participatives faisant du citoyen un acteur majeur conscient de son rôle en matière d’établissement de la sûreté et de la quiétude.

Eu égard à toutes ces attentes, et pour doter l’administration territoriale d’agents d’autorité susceptibles de concrétiser “la philosophie de la proximité” et accompagner les défis et les mutations tous azimuts que connait le Royaume, M. Laftit a indiqué que les services spécialisés prennent à bras-le-corps la mise en place d’un chantier global pour la réforme des systèmes de recrutement et de formation de ces agents.

Cette réforme s’articule autour de trois niveaux, à savoir la révision de la procédure et des critères de présélection au concours de l’IRAT de manière à permettre de choisir minutieusement les profils qui répondent le mieux aux nouvelles exigences de l’autorité, la réforme du système de formation au sein de l’institut dans la perspective d’établir une nouvelle vision sur la formation basée sur l’ouverture, l’efficacité et la promotion de la recherche scientifique et des stages, ainsi que le renforcement des capacités de communication.

Ladite réforme comprend également la formation continue des agents d’autorité à même de leur permettre d’accompagner les nouveautés qui s’opèrent au niveau social, a ajouté M. Laftit.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire