ban600

Mme Bensalah Chaqroun évoque avec la Secrétaire exécutive de la CCNUCC les actions de la CGEM pour le climat

Mme Bensalah Chaqroun évoque avec la Secrétaire exécutive de la CCNUCC les actions de la CGEM pour le climat

La présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) Miriem Bensalah Chaqroun a évoqué, lundi à Bonn, avec la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, les mesures prises par l’organisation patronale pour inciter le secteur privé à s’engager à travers des actions concrètes dans la lutte contre les effets du changement climatique.

Lors d’un entretien en marge de la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP23), Mme Bensalah Chaqroun a rappelé que la CGEM est engagée depuis longtemps dans la lutte contre les effets du changement climatique, faisant observer que la confédération participe aux négociations sur le climat depuis 1994 de même qu’elle a créé en 1999 une commission dédiée à l’environnement et à l’économie verte.

Elle a aussi rappelé la mise en place du Centre Marocain de Production Propre en vue d’accompagner les entreprises en matière d’atténuation et d’efficacité énergétique, notant que la CGEM est l’un des principaux partenaires de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement.

Mme Bensalah Chaqroun s’est en outre arrêtée sur la participation active de la CGEM à la COP22, organisée en novembre 2016 à Marrakech, citant dans ce sens le lancement du réseau mondial, le Marrakech Business Action for Climate (MBA4Climate) qui regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’organisations patronales.

Ce réseau a pour objectif de créer une synergie et des échanges permanents entre secteurs privés dans le but de réussir leurs engagements à accompagner les gouvernements et tous les autres acteurs dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris et à promouvoir l’émergence d’une nouvelle économie à bas carbone et résiliente au Changement Climatique, a-t-elle expliqué, faisant savoir que le réseau a tenu en juillet dernier une réunion à Casablanca pour mettre en œuvre sa feuille de route.

Elle a aussi mis l’accent sur les différents événements organisés par la CGEM pour accompagner la COP22, le but étant de mettre l’accent sur l’implication du secteur privé marocain concernant différents thèmes liés au climat mais également de proposer des solutions innovantes aux fédérations industrielles et aux start-up marocaines et africaines.

La présidente de la CGEM a d’autre part évoqué l’organisation du « High Level Business Summit on Climate Change », en marge de la COP22, qui a connu la participation d’une quarantaine d’organisations patronales et qui a été sanctionné par l’adoption de la Déclaration de Marrakech dans laquelle le secteur privé s’engage à anticiper et à s’adapter aux risques et effets des changements climatiques et à collaborer, à cet effet, avec les gouvernements et les autres partenaires.

Au niveau national, la CGEM a lancé l’Initiative Entreprise Climat Maroc (MBCI) qui vise à aider les entreprises marocaines à intégrer les questions climatiques dans leurs stratégies et leurs chaînes de valeur, en consolidant le développement d’une nouvelle économie verte sobre en carbone résiliente au changement climatique (CC).

D’autre part, Mme Bensalah Chaqroun a réitéré la disposition de la CGEM à partager avec le secteur privé africain son expérience et ses initiatives en matière de lutte contre le changement climatique.

A noter que Mme Bensalah Chaqroun conduit une forte délégation du secteur privé marocain à la COP 23. Par ailleurs, la CGEM organisera, mardi au Pavillon Maroc à la Bonn Zone, la troisième édition du Sommet mondial des Patronats, un évènement d’envergure qui a pour objectif de confirmer l’engagement du secteur privé mondial dans la lutte contre le changement climatique à travers la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire