ban600

Les nations africaines doivent abaisser les barrières à l’entrée des entrepreneurs et des PME du continent sur les marchés digitaux

Les nations africaines doivent abaisser les barrières à l’entrée des entrepreneurs et des PME du continent sur les marchés digitaux

Le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Chargé de l’Investissement, M. Othman El Ferdaous a insisté, à Addis-Abeba, sur « l’importance pour les nations africaines de travailler main dans la main pour abaisser les barrières à l’entrée des entrepreneurs, des PME et des startups, sur les marchés digitaux continentaux », considérant que la qualité du partenariat public-privé en matière de développement digital serait un facteur clef de compétitivité pour l’Afrique.

Le Secrétaire d’Etat, qui conduit une délégation marocaine du secteur des Télécoms, des Technologies de l’Information et de la Poste à la réunion ministérielle de la 2è session ordinaire du Comité technique spécialisé de l’UA sur la Communication et les nouvelles Technologies d’informations (CTS-CCITC2) (23-24 novembre), a souligné que « la stratégie Maroc Digital s’inscrit de plein pied dans la Vision 2063 de l’Union Africaine ».

Lors de cette session, les travaux du comité se sont focalisés sur l’examen des rapports établis sur les programmes inscrits pour le développement des secteurs cités afin d’en soumettre les conclusions au sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement prévu en janvier 2018. Parmi les points retenus pour les débats figurent notamment la Gouvernance de l’Internet et de l’Economie Numérique, ainsi que les questions de Cybersécurité.

En marge de ces travaux, M. El Ferdaous s’est entretenu avec Mme Amani Abou Zaid, Commissaire aux Infrastructures et Energie de l’Union Africaine. Les discussions ont porté notamment sur le renforcement de la collaboration entre le Royaume du Maroc et la Commission dans les domaines des TIC et de la formation des compétences en IT.

La deuxième session ministérielle du CTS-CCITC, qui réunit des ministres en charge des TIC et des Postes et des ministres en charge des communications et de l’information des pays membres de l’UA, a été précédée, de la réunion des experts ( 20-22 novembre), regroupant les représentants des ministères, du secteur privé, de la société civile et des Organisations internationales et régionales intervenant dans les secteurs des TIC et des Postes.

Le CTS-CCITC se réunit, tous les deux ans en session ordinaire, au niveau des ministres en charge des communications et de l’information des pays membres de l’UA et des représentants des institutions spécialisées de l’UA et des organisations internationales et les partenaires africains et internationaux opérant dans le domaine des TIC.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire