ban600

« New African Woman Awards 2017 » : Salwa Idrissi Akhannouch sacrée à Dakar « femme africaine dans l’entreprise »

« New African Woman Awards 2017 » : Salwa Idrissi Akhannouch sacrée à Dakar « femme africaine dans l’entreprise »

La femme d’affaires marocaine Salwa Idrissi Akhannouch, directrice générale et fondatrice de « Aksal Group », a remporté le Trophée de la « femme africaine dans l’entreprise », un prix décerné par le magazine panafricain +New African Woman+.

Outre cette distinction, différents trophées ont été remis, mercredi soir à Dakar, à des femmes africaines qui se sont distinguées dans les différentes catégories de la deuxième édition du « New African Woman Forum » (NAWF).

Ces prix reconnaissent, célèbrent et honorent les femmes africaines exceptionnelles qui ont eu un impact dans leurs communautés et pays au cours des 12 derniers mois, soulignent les organisateurs.

La vice-présidente gambienne Fatoumata Jallow Tambajang a remporté le prix de la « Femme africaine de l’année », en reconnaissance à son militantisme dans le domaine des droits de l’homme.

Mme Amina Mohammed, la nouvelle secrétaire adjointe des Nations unies, s’est vue décerner le Trophée de la femme africaine dans la politique. Elle a été ministre de l’Environnement au Nigeria et joué un rôle clé dans les objectifs de développement durable (ODD) et dans ceux du Millénaire pour le développement (OMD).

Les gagnantes ont été sélectionnées par un Jury indépendant parmi 68 candidates choisies par les lecteurs dans 12 catégories.

Le Trophée de femme africaine dans la santé est allé au Dr Helena Ndume de la Namibie, une pionnière dans la chirurgie de la cataracte, qui a réalisé plus de 35.000 opérations entièrement gratuitement.

La zimbabwéenne Tsitsi Masiyiwa a reçu le Trophée de l’éducation pour le travail de la Higherlife Foundation, le Trophée « Nouvelle Génération », une catégorie qui a reçu le plus de nominations, a été remporté par la militante des droits des filles kenyanes et la conseillère jeunesse de l’ONU, Femian Vivian Onano.

Le Trophée de Femme africaine dans la société civile a été remis à Theresa Kachindamoto, qui a annulé plus de 300 mariages d’enfants dans son village au Malawi, un exploit qui a joué un rôle important en obligeant le gouvernement à interdire les mariages d’enfants dans tout le pays.

Les autres gagnantes sont Joan Okorodudu du Nigéria (Femme africaine dans les arts et la culture) pour ses services dans la mode africaine, Binta Touré Ndoye du Mali (Femme africaine dans la finance), Amira Yahyaoui de Tunisie (Femme africaine dans les médias). L’ancienne Commissaire de l’Union africaine, Tumusiime Rhoda Peace, est la lauréate du prix de la femme africaine dans l’agriculture.

Le Trophée Femme africaine dans le sport a été attribué à Fatma Samoura du Sénégal, qui occupe le poste de secrétaire générale de la FIFA.

Le « New African Woman Forum » offre l’occasion, notamment, de débattre de la réalisation des objectifs de l’égalité des sexes de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, ont indiqué les organisateurs.

La première édition du NAWF, tenue à Londres en 2016, avait récompensé, au titre de « Femme africaine de l’année », la Sud-Africaine Geraldine Fraser-Moleketi, vice-présidente et envoyée spéciale de la Banque africaine de développement (BAD) pour les questions liées au genre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire