ban600

Le Niger salue l’attachement de SM le Roi à la promotion du dialogue pour le règlement des conflits en Afrique

Le Niger a salué l’attachement de SM le Roi Mohammed VI à la promotion du dialogue et de la concertation comme moyens privilégiés pour le règlement des conflits en Afrique et loué le soutien constant que le Maroc apporte aux actions menées notamment par les Nations Unies en faveur de l’instauration de la paix, de la stabilité et du développement en Afrique.

Dans un communiqué conjoint publié au terme de la 4ème session de la Grande commission Mixte de Coopération bilatérale maroco-nigérienne tenue les 25 et 26 décembre à Rabat et co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, et le ministre nigérien des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, Ibrahim Yacoubou, les deux parties se sont félicitées des avancées considérables réalisées par un grand nombre de pays africains en matière de démocratie, de respect des libertés fondamentales et de bonne gouvernance.

 »A cet égard, la partie nigérienne a salué l’attachement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la promotion du dialogue et de la concertation comme moyens privilégiés pour le règlement des conflits en Afrique et loué le soutien constant que le Maroc apporte aux actions menées notamment par les Nations Unies en faveur de l’instauration de la paix, de la stabilité et du développement en Afrique », souligne le communiqué conjoint.

Abordant la situation politique sur le continent, les deux parties ont exprimé leur vive inquiétude quant à la persistance de nombreux conflits en Afrique et au Moyen Orient et déploré leurs effets désastreux sur la paix et la stabilité du continent ainsi que sur le développement économique et social des pays africains.

Dans ce contexte, elles ont exhorté la communauté internationale à s’associer davantage aux efforts déployés par les pays africains en faveur de la préservation de la paix et de la sécurité sur le continent, se félicitant des progrès encourageants réalisés pour la résolution de certains conflits grâce aux processus de règlement et de réconciliation engagés dans les pays concernés.

Abordant la situation dans d’autres régions du monde, les deux parties ont exprimé leur profonde préoccupation face à la violence et manifesté leur intérêt pour une paix durable dans ces régions.

Dans ce cadre, le ministre nigérien des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur a fait part « de sa grande admiration pour les grandes réformes politiques et constitutionnelles réalisées par SM le Roi Mohammed VI, constituant un changement qui fait du Maroc une source d’inspiration pour les pays africains et arabes », lit-on dans le communiqué conjoint.

Concernant la question migratoire, les deux parties estiment qu’il est « nécessaire de mettre en œuvre une solution globale basée à la fois sur le co-développement et la co-émergence dans le cadre d’un dialogue franc et sincère entre les pays d’origine, de transit et d’accueil », souligne la même source.

S’agissant de terrorisme et de trafic illicite sous toutes ses formes auxquels sont confrontés au même titre les continents africain et européen, les deux parties condamnent ces féaux qui sapent les efforts de développement et menacent les fondements sociaux des pays africains.

La tenue de la quatrième Session de la Grande Commission Mixte de Coopération bilatérale maroco-nigérienne, qui coïncide avec le cinquantenaire de l’établissement de la relation diplomatique entre les deux pays, s’inscrit dans le cadre des relations fraternelles et des liens d’amitié et de solidarité qui unissent le Royaume du Maroc et la République du Niger, et conformément à la volonté des deux pays de consolider davantage leurs relations de coopération et l’accord signé à Niamey le 11 avril 1982.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire