ban600

Le nouveau gouvernement intensifiera les partenariats en Afrique

Le nouveau gouvernement intensifiera les partenariats en Afrique

Le nouveau gouvernement marocain oeuvrera à intensifier les partenariats en Afrique, notamment dans la partie Est du continent, a assuré le secrétaire d’Etat au Transport, Mohamed Najib Boulif, en marge du Congrès mondial de la prévention routière à Tunis.

Il existe une volonté implacable de déployer la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI consistant à consacrer l’ancrage africain du Maroc, a souligné M. Boulif au cours d’une rencontre avec la ministre éthiopienne de la Construction, Mme Ayisha Mohammed.

Tout en saluant le soutien et les efforts de l’Ethiopie pour le retour du Maroc à l’Union africaine, il a insisté sur “les relations privilégiées” établies avec les pays de l’Afrique de l’Est, grâce à des accords et de grands projets de développement bénéfiques aux deux parties.

Mme Ayisha Mohammed a, de son côté, assuré que son pays est animé de la même volonté de développer le partenariat avec le Maroc dans différents domaines, notamment les investissements, l’agriculture, la manufacture, le tourisme et les infrastructures, entre autres.

Le gouvernement éthiopien, a-t-elle dit, accueillera positivement l’intention des établissements publics et marocains de venir s’installer dans ce pays stratégique de la Corne de l’Afrique, qui abrite le siège de l’UA.

Elle a plaidé en faveur de la multiplication des rencontres bilatérales et des échanges de visites afin de faire le point et de préciser les opportunités de développement, notamment dans le secteur du transport et de la logistique.

A cet effet, les deux responsables ont longuement échangé sur les pistes de coopération en matière de réalisation des travaux publics et d’expertise en la matière, surtout que le Maroc dispose d’un savoir-faire reconnu dans ce domaine.

M. Boulif a évoqué la possibilité d’ouvrir une antenne à Addis-Abeba du Laboratoire public d’études et d’essais (LPEE), qui jouit d’une réputation internationale, notant que le Maroc conduit déjà des travaux publics dans 13 pays africains.

Il a, aussi, exprimé la disposition à fournir une formation à des cadres et à des étudiants éthiopiens dans le secteur ferroviaire et le transport maritime, en s’appuyant sur la coopération triangulaire encouragée par des partenaires internationaux, comme le Japon et l’Union européenne.

Par ailleurs, des responsables du département du Transport du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) ont exposé, au cours des ateliers du Congrès mondial de la prévention routière (3/7 mai), les aspects techniques de la stratégie nationale dans ce domaine, avec des résultats positifs matérialisés par la baisse des accidents mortels de plus de 10 % au cours du premier trimestre 2017.

Des organisations de la société civile marocaine animent un stand au “Village International de la Sécurité Routière”, installé à l’avenue Habib Bourguiba, en témoignage du rôle des acteurs associatifs s’agissant de la sensibilisation de l’opinion publique aux méfaits de la route.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire