ban600

OCI: ouverture des travaux de la réunion extraordinaire des MAE pour examiner la situation à Al Qods occupée

OCI: ouverture des travaux de la réunion extraordinaire des MAE pour examiner la situation à Al Qods occupée

Les travaux de la réunion extraordinaire au niveau des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) se sont ouverts, mardi à Istanbul, pour discuter des derniers développements à Al Qods et à la Mosquée Al Aqsa.

Le Maroc est représenté à cette réunion d’une journée par le chargé d’affaires à l’ambassade du Royaume à Ankara M. Said Ait Talebe Ali.

L’Organisation panislamique de 57 membres a vivement condamné la fermeture de la mosquée Al-Aqsa et l’interdiction faite aux fidèles d’accomplir la prière du vendredi pour la première fois depuis 1969, un acte qu’elle a qualifié de crime, de précédent dangereux et d’agression flagrante contre les lieux saints ainsi que contre les droits et libertés des Palestiniens de pratiquer leur religion.

Après l’installation par les autorités israéliennes des détecteurs de métaux, enlevées la semaine dernière, aux entrées du site très sensible de Jérusalem-Est, qui comprend la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, le Secrétaire général de l’OCI Yousef Bin Ahmed Al-Othaimeen a mis en garde contre les tentatives de la force occupante de vouloir imposer une nouvelle donne sur les lieux saints d’Al-Qods El-Sharif, et a lancé un appel à la communauté internationale pour agir immédiatement afin de contrecarrer les agressions israéliennes répétées contre les lieux saints islamiques et chrétiens d’Al-Qods.

SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a vivement dénoncé, dans une lettre adressée au Secrétaire général de l’ONU M. Antonio Guterres, les politiques israéliennes inacceptables à Al Qods, insistant sur la nécessité pour la communauté internationale et ses forces agissantes d’agir avec fermeté pour amener Israël à mettre fin à ces pratiques qui visent à imposer le fait accompli et à décider de manière unilatérale du sort de la ville d’Al Qods, qui doit être traité dans le cadre des négociations du règlement définitif.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire