ban600

Les ODD, un appel mondial à agir pour protéger la planète

Les ODD, un appel mondial à agir pour protéger la planète

Les Objectifs de développement durable (ODD), appelés également objectifs mondiaux, sont “un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité”, a souligné, vendredi à Meknès, le président de l’Université Moulay Ismail de Meknès (UMI), Hassane Sahbi.

Ces objectifs s’appuient sur les succès des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), tout en y intégrant, entre autres priorités, de nouvelles préoccupations telles que les changements climatiques, la paix et la justice, a indiqué M. Sahbi qui intervenait lors d’une journée d’étude sur le rôle de l’université dans la réalisation des ODD, initiée conjointement par l’UMI et l’Observatoire national de développement humain (ONDH).

“Ces objectifs sont étroitement liés les uns aux autres et le succès de l’un dépendant souvent de la résolution de problématiques généralement associées à un autre objectif”, a-t-il poursuivi, notant que le développement humain a fait “d’impressionnants progrès” en un quart de siècle, à travers l’augmentation de la scolarisation des enfants et l’accès à des services sociaux de base.

Le président de l’UMI a aussi rappelé que les ODD visent à améliorer de manière durable le sort des générations futures, à travers une démarche propre et claire pour chaque pays selon ses priorités et ses défis écologiques globaux.

Il a, dans ce cadre, fait savoir que l’UMI, en partenariat effective avec l’ONDH, a mis en place un Observatoire universitaire régional de développement humain (OURDH), une structure destinée à doter les chercheurs en informations sur le développement humain au niveau régional et à développer des compétences en évaluation des politiques publiques territoriales.

De par sa mission de formation, l’université de Meknès, à travers la Faculté des sciences juridiques, économique et sociales, compte lancer un Master recherche sur l’évaluation des politiques publiques dès la rentrée prochaine pour consolider les compétences nécessaires dans ce domaine, a-t-il ajouté.

De son côté, Mohamed Abdou, du comité d’organisation, a souligné que cette journée d’études tend à examiner les trois missions de l’université, à savoir la formation, la recherche et les services à la collectivité et les moyens et mécanismes de favoriser l’échange et le réseautage entre les différents acteurs de développement humain durable.

M.Abdou, enseignant chercheur à la Faculté des sciences juridiques, économique et sociales à Meknès, a souligné que cette rencontre vise aussi à promouvoir le partenariat entre l’Université Moulay Ismail et l’ONDH en matière de formation et de recherche scientifique et à institutionnaliser la recherche/action, à travers le lancement de l’OURDH et l’identification des pistes de recherche susceptibles de répondre aux problématiques de développement territorial, notamment au niveau de la région Fès-Meknès.

Cette rencontre a porté sur plusieurs axes dont “suivi et évaluation des ODD au Maroc : les acquis et les réalisations”, “l’agenda 2030, une opportunité pour les plus vulnérables: quel rôle pour l’université”, “partenariat région-université: levier de développement durable” et “évaluation des politiques publiques: quels enjeux pour l’université” et a été marquée par la signature d’un avenant à la convention de partenariat conclu entre l’UMI et l’ONDH.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire