ban600

ONU: Washington assimile la situation en Iran à la veille des “horreurs” en Syrie

ONU: Washington assimile la situation en Iran à la veille des “horreurs” en Syrie

L’ambassadrice américaine à l’Onu, Nikki Haley, qui a convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité sur l’Iran, a assimilé les manifestations dans ce pays à la situation qui a précédé les “horreurs” actuelles en Syrie. 

Sous pression américaine, les membres du Conseil de sécurité se sont accordés à tenir, vendredi à 20h00 GMT, une réunion d’urgence sur la situation en Iran, où de violentes manifestations ont fait une vingtaine de morts et des centaines d’arrestations.

“Demain le Conseil de sécurité discutera de la situation troublante et dangereuse en Iran”, a écrit Mme Haley dans un communiqué.

“Le monde a été témoin des horreurs qui ont eu lieu en Syrie, et qui ont commencé avec un régime meurtrier qui dénie à son peuple le droit de manifester pacifiquement”, a-t-elle fait remarquer.

“Nous ne devons pas permettre que cela se produise en Iran”, a-t-elle dit, estimant qu’il s’agit d’une question de droits humains pour les Iraniens, “mais aussi de paix et de sécurité internationales”. 

Mme Haley avait annoncé mardi qu’elle allait demander des réunions de l’Onu à New York et au Conseil des droits de l’Homme à Genève. La Russie a déjà exprimé sa réticence vis-à-vis de ces réunions, soulignant que les manifestations en Iran ne relèvent pas du Conseil de sécurité, et promettant de bloquer leur tenue.

Il serait “révélateur” de voir un pays essayer de “refuser au Conseil de sécurité de tenir cette discussion, tout comme le régime iranien tente de refuser à ses propres citoyens de faire entendre leur voix”, a martelé la diplomate américaine.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire