ban600

Opération Marhaba : le ministre espagnol de l’Intérieur souligne « l’étroite collaboration » entre l’Espagne et le Maroc

Opération Marhaba : le ministre espagnol de l’Intérieur souligne « l’étroite collaboration » entre l’Espagne et le Maroc

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a mis en exergue, lundi à Algésiras (Sud), « l’étroite collaboration » entre l’Espagne et le Maroc dans le cadre de l’Opération Marhaba de transit et d’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’Opération Marhaba « n’aurait pas été possible sans l’étroite collaboration et la bonne disposition des autorités marocaines », a-t-il dit lors de la clôture de journées d’études sur cette opération, organisées à la Chambre de commerce et des services d’Algésiras, indique un communiqué du ministère espagnol de l’Intérieur.

M. Zoido a relevé que le dispositif spécial mis en place chaque année pour l’Opération Marhaba a pour objet d’apporter des réponses « adéquates et proportionnées » à la demande importante des MRE en services et infrastructures.

L’objectif est aussi de mettre en place des actions « efficaces et coordonnées » en cas de situation d’urgence, a poursuivi le ministre espagnol.

Il a fait observer, en outre, que l’efficacité de cette opération s’améliore d’année en année, grâce à une meilleure planification, ce qui en fait « une référence » au niveau européen et africain en matière de gestion de déplacements massifs de personnes.

Sous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, l’opération d’accueil des Marocains résidant à l’étranger « Marhaba 2017 », a débuté le 5 juin et se poursuivra jusqu’au 15 septembre, avait annoncé récemment la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

Dans un communiqué, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, qui contribue dans la mise en œuvre et l’organisation de cette opération, a indiqué avoir réactivé ses 17 espaces d’accueil pour accompagner l’intensité du trafic maritime et aérien enregistré régulièrement à cette occasion.

Il s’agit des aires de repos Tanger Méditerranée, Taourirte, Tazaghine et Jabha, ainsi que des sites d’accueil des ports de Tanger Med, Nador et Al-Hoceïma, des entrées de Bab Sebta et Bab Mellilia et des aéroports de Casablanca Mohammed V, Oujda Angad, Agadir Al Massira et de Fès Saïss.

A l’étranger, la Fondation continue d’offrir son assistance aux membres de la Communauté marocaine transitant par les ports européens d’Almeria, Algesiras, Sète et Gênes, relève le communiqué, notant qu’à ces différents espaces, s’ajoutent ceux des ports de Motril (Espagne), de Tanger-ville et de l’aéroport de Marrakech.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire