ban600
Voeux

Opération militaire turque en Syrie: 897 terroristes neutralisés en deux semaines

Opération militaire turque en Syrie: 897 terroristes neutralisés en deux semaines

Les forces armées turques ont neutralisé un total de 897 terroristes dans le cadre de l’opération Rameau d’olivier lancée, deux semaines auparavant, dans l’enclave d’Afrin (nord-ouest de la Syrie), a annoncé, samedi, l’état-major de l’armée turque (TSK).

La Turquie a lancé, samedi 20 janvier dernier, cette opération contre la milice kurde syrienne des Unités de Protection du Peuple (YPG, considérée par Ankara comme une ramification du PKK) et le groupe Daesh. La TSK a également annoncé avoir détruit, dans la nuit du vendredi au samedi quinze repaires terroristes, dont des abris, des refuges souterrains et des dépôts d’armes.

« Nous poursuivrons la lutte antiterroriste jusqu’à ce que ces organisations soient totalement éliminées », a réitéré vendredi le Premier ministre Binali Yildirim, indiquant que tous les tunnels et repaires terroristes ont été détruits. Les terroristes ont tiré, en l’espace de douze jours, 82 roquettes depuis Afrin sur les provinces de Hatay et de Kilis (sud du pays) tuant cinq personnes et blessant plus d’une centaine, a-t-il fait savoir.

>>Lire aussi: Syrie: 78 morts dans des attaques turques

Ankara vise, à travers cette opération, à créer une zone sécurisée d’une profondeur de 30 kilomètres en territoire syrien afin d’assurer la sécurité des civils de part et d’autre de la ligne de démarcation entre les deux pays.

La Turquie ne permettra pas « la création d’un corridor terroriste » à sa frontière ni de former une armée terroriste dans le nord de la Syrie, a affirmé le président turc. Elle veut empêcher les YPG de faire la jonction entre les cantons sous leur contrôle entre la rive orientale de l’Euphrate et Afrin (Ouest) et de créer ce « corridor terroriste » de l’Est de la Syrie jusqu’en Méditerranée.

Pour les autorités turques, l’enclave d’Afrin constitue une menace à la sécurité de ses frontières sud, vu que « la région fournit les armes et les provisions aux terroristes du PKK et appuie les attaques terroristes à l’intérieur de la Turquie et ce, par l’infiltration des terroristes à travers les Monts Amanos dans la province de Hatay » (sud).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire