ban600
Voeux

Ouverture à Bamako du 19è congrès international de l’Association Africaine de l’Eau avec la participation du Maroc

Ouverture à Bamako du 19è congrès international de l’Association Africaine de l’Eau avec la participation du Maroc

Les travaux du 19è congrès international de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), présidée par le Maroc en la personne du directeur général par intérim de l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), Abderrahim El Hafidi, se sont ouverts lundi à Bamako.

Placé sous le thème "Accélérer l’accès à l’assainissement et à l’eau pour tous, face aux défis du changement climatique", ce congrès rassemble plus de 800 experts et professionnels du continent africain et du reste du monde.

S’exprimant à cette occasion, M.El Hafidi a souligné que l’AAE organisation de référence qui regroupe l’ensemble des opérateurs de l’eau et de l’assainissement dans le continent, a un rôle important à jouer pour améliorer les indicateurs liés à l’eau en Afrique qui, pour la grande majorité, restent très en dessous des moyennes mondiales.

Et d’ajouter qu’à travers l’organisation de ce congrès international, l’AAE démontre sa volonté pour accompagner la communauté internationale dans sa lutte contre le réchauffement climatique et de contribuer à la réalisation des Objectifs du développement durable à l’horizon 2030, particulièrement, l’Objectif qui vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

L’eau, qui devient de plus en plus une denrée rare, est parmi les ressources naturelles les plus affectées par les changements climatiques comme le démontrent non seulement les nombreux rapports scientifiques et techniques établis dans ce domaine, mais aussi la dégradation des ressources en eau qui s’accentue d’un jour à l’autre et dans tous les coins du monde, a-t-il fait savoir.

Le 19ème congrès de l’AAE va également renforcer les synergies entre les agendas internationaux de l’Eau et du Climat, a-t-il ajouté, rappelant que la 22ème Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 22) qui s’est tenue en novembre 2016 à Marrakech avait, pour la première fois dans l'histoire de la COP, dédié une Journée d'Action pour l'Eau, dans le cadre de l’Agenda de l’Action Climatique Globale.

Lors de la COP22, l’AAE avait participé au lancement de l’initiative « Water for Africa », a-t-il dit.

Pour sa part, le ministre malien de l'Energie et de l'eau, Malick Alhosseini, a indiqué que son pays accorde une importance cruciale aux secteurs de l’eau potable et de l’assainissement, notant que ce congrès connaîtra des rencontres pour examiner les moyens d’accélérer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans le continent africain et ce dans un contexte marqué par les changements climatiques.

De son côté, le président du congrès, également Directeur Général de la Société Malienne de Gestion de l'Eau Potable (SOMAGEP), Boubacar Kane a souligné que l’AEE organise cette rencontre dans le cadre du renforcement des capacités et des performances des opérateurs pour garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement au profit des populations, notant que ce congrès se veut un espace d’échanges des expériences dans le secteur de l’eau.
>>Lire aussi : Le Maroc réélu à Bamako à la présidence de l’Association Africaine de l’Eau

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire