ban600

Le renforcement de la coopération parlementaire au centre d’entretiens d’une délégation marocaine avec le nouveau président du Parlacen

Le renforcement de la coopération parlementaire au centre d’entretiens d’une délégation marocaine avec le nouveau président du Parlacen

Une délégation parlementaire marocaine, composée de M. Ahmed Lakhrif, membre du bureau de la Chambre des Conseillers et son représentant permanent auprès de l’Amérique centrale et des Caraïbes, et Mme Najia Lotfi, membre de la Chambre des représentants, a eu des entretiens, mardi à Panama, avec le nouveau président du Parlement centraméricain (Parlacen), Tony Raful, sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux institutions législatives.

Cette rencontre, marquée par la présence de l’ambassadeur du Maroc à Panama, Mme Oumama Aouad, s’est déroulée en marge de la participation de la délégation marocaine aux travaux de l’actuelle session du Parlacen au sein duquel le Maroc jouit du statut de membre observateur.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Lakhrif a indiqué que la rencontre a été l’occasion de féliciter le nouveau président du Parlacen pour son élection à ce poste pour la période 2017-2018, et de réitérer la disposition du parlement marocain à poursuivre l’action conjointe et la consolidation de la coopération et de la solidarité entre l’institution législative marocaine et celles d’Amérique centrale.

Et d’ajouter, à cet égard, que ces entretiens ont été l’occasion de rappeler l’esprit de la « Déclaration de Laâyoune » ayant sanctionné en juillet dernier la réunion du précédent bureau exécutif du Parlacen et du bureau de la Chambre des Conseillers, et qui avait élaboré un agenda d’action conjoint et pris des positions très positives au sujet de la question de l’intégrité territoriale du Royaume.

M. Lakhrif a souligné, dans ce sens, que l’adhésion du Parlement marocain en tant que membre observateur à cette importante structure régionale s’inscrit dans le cadre du choix stratégique du Royaume du Maroc de diversifier ses partenariats et de renforcer les relations de coopération Sud-Sud.

Il a aussi dit avoir présenté au nouveau président du Parlacen l’initiative du Parlement marocain pour la création d’un Forum parlementaire des pays d’Afrique et d’Amérique Latine, en tant qu’espace de dialogue et de plaidoyer pour les questions intéressant les peuples des deux continents afin de faire entendre leurs voix aux foras internationaux.

De son côté, Mme Lotfi a indiqué, dans une déclaration similaire, que ces entretiens ont abordé plusieurs questions relatives aux relations du Maroc avec le Parlacen et les moyens de renforcer les relations avec les pays de cette instance régionale, notamment aux niveaux économique, culturel et politique.

Elle a ajouté que le nouveau président du Parlacen a exprimé, à cette occasion, son appui fort au processus de réformes et de développement que connaît le Maroc, exprimant sa pleine disposition à œuvrer aux côtés du Royaume pour concrétiser sa proposition de mise en place d’un Forum parlementaire des pays d’Afrique et d’Amérique latine, comme mécanisme de coopération entre les deux régions.

Mme Lotfi a fait savoir que le président du Parlacen a également salué les initiatives du Maroc visant la promotion de la coopération Sud-Sud, notamment la stratégie du Royaume envers le continent africain.

Le Parlacen regroupe les Parlements du Panama, du Salvador, du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua et de la République Dominicaine. Des pays comme le Maroc, le Mexique, Porto Rico, Taiwan et le Venezuela y siègent également en qualité de membres observateurs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire