ban600

Le parlement de l’enfant marocain renouvelle ses membres

Le parlement de l’enfant marocain renouvelle ses membres

L’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) a annoncé, récemment, le lancement de l’opération de renouvellement des membres du parlement de l’enfant, une institution qui concrétise le droit à la participation et un espace que SM le Roi Mohammed VI a voulu ériger en école pour l’éducation à la démocratie, l’esprit civique, la tolérance, la paix et la lutte contre la haine et l’extrémisme.

Dans un communiqué, l’ONDE a indiqué que la composition du parlement de l’enfant, qui a fait l’objet d’un accord après une série de rencontres et de consultations avec les personnes intéressées par la question aux niveaux national et international et avec les enfants eux-mêmes, s’ouvrira à toutes les catégories d’enfants, y compris les enfants qui représentent les conseils communaux des enfants, les instituts de formation professionnelle ainsi que les institutions et associations qui prennent en charge les enfants en situation difficile, outre ceux qui poursuivent leurs études dans les établissements scolaires publics et privés.

Conformément au cadre réglementaire régissant les deux chambres du parlement, le nombre d’enfants parlementaires atteindra 395 membres, précise le communiqué, soulignant que le choix des 305 membres représentant les circonscriptions électorales se fait conformément au découpage électoral en vigueur pour les parlementaires adultes, en collaboration avec le département de l’Education nationale et sur la base des critères d’excellence scolaire.

La liste nationale de 90 membres, outre les membres observateurs convoqués en fonction des sujets à caractère prioritaire, regroupera les enfants dont l’âge varie entre 10 et 16 ans qui devront présenter et débattre de projets portant sur les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030, notamment les questions liées à protection, la paix, la sécurité, le développement et la lutte contre la haine et l’extrémisme.

Ces projets seront ainsi débattus devant une commission ad hoc désignée pour statuer sur le porteur du projet en se basant sur des critères d’excellence, de viabilité et de faisabilité.

D’anciens enfants parlementaires ont été élus (le jury) pour préparer les listes des nouveaux membres en veillant au respect des critères pour la sélection des membres du parlement de l’enfant, relève la même source. A cette occasion, l’ONDE a mis en place le site www.parlementenfant.ma permettant aux internautes de s’informer sur toutes les données relatives à cette institution. De même, l’ONDE invite toutes les associations, institutions et enfants intéressés par la question à remplir le formulaire de candidature directement sur le site de l’Observatoire téléchargeable sur le lien précité avant de les soumettre par courrier électronique par le biais des institutions qu’ils représentent avant le 21 mai 2017.

L’ONDE salue le travail sérieux accompli par les membres du parlement de l’enfant pendant deux ans (2014-2016) sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Meryem, faisant savoir qu’ils ont déployé des efforts colossaux et participé à l’organisation de rencontres nationales et internationales placées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie. L’Observatoire indique ainsi que les enfants parlementaires quittent l’institution en laissant à leurs successeurs la responsabilité de parachever un plan d’action riche en activités de terrain dans le domaine de la participation et de la réalisation des ODD.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire