ban600

Le Parlement péruvien salue l’intervention du Maroc à l’ONU concernant la situation au Venezuela

Le Parlement péruvien salue l’intervention du Maroc à l’ONU concernant la situation au Venezuela

Le Parlement péruvien a salué, dans une motion adoptée jeudi, la position exprimée par le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, M. Omar Hilale, concernant la situation au Venezuela lors d’une discussion organisée mardi au siège de l’ONU sur le financement des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Dans cette motion, le parlement péruvien souligne que M. Hilale, qui a fait part de la condamnation par le Maroc du régime dictatorial du Venezuela, a indiqué que le Royaume qualifie d'”extrêmement catastrophique” la situation au Venezuela, étant donné que les citoyens de ce pays sont privés de liberté et d’accès aux services de base.

Dans ce texte, le Parlement péruvien note que le représentant permanent du Venezuela auprès de l’ONU, Rafael Ramirez Carino a, dans une tentative de détourner l’attention internationale de la situation catastrophique dans son pays, impliqué de manière inappropriée la question du Sahara Marocain aux discussions, en faisant référence à “une terre colonisée”, aux antipodes de la position des Nations Unies concernant ce sujet.

Les parlementaires péruviens ont également souligné que le Royaume est le premier pays africain et musulman à avoir exprimé une position dénonçant la situation au Venezuela, ce qui confirme le leadership du Maroc ainsi que son attachement à la défense des droits de l’Homme, et reflète le grand intérêt qu’il accorde aux problèmes de l’Amérique du Sud.

Bien qu’il fasse partie des plus grands exportateurs de pétrole et de gaz dans le monde et dispose d’importantes ressources naturelles, le Venezuela fait face à une grave crise humanitaire caractérisée par l’incapacité des citoyens de s’approvisionner de denrées alimentaire de base ou d’accéder aux services de santé primaires et par la hausse du taux de criminalité, considéré comme le plus élevé en Amérique du Sud, poursuit la motion.

Face à cette situation, ajoute la même source, le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a estimé que l’appel à l’assistance humanitaire des Nations Unies lancé par le président Maduro est une reconnaissance du fiasco de son gouvernement et de son régime, ainsi que de la faillite de sa diplomatie.

L’organe législatif du Pérou a recommandé d’apporter un soutien au peuple du Venezuela en ces moments difficiles qu’il traverse, en soulignant qu’il est possible de réaliser la paix à laquelle aspirent les Vénézuéliens à travers le dialogue et des solutions pacifiques.

Lors de la discussion qui s’est déroulée au siège de l’ONU concernant le financement des ODD, M. Hilale a remis sèchement l’Ambassadeur du Venezuela à sa place après que ce dernier ait demandé que la réalisation des ODD s’accomplisse en prenant en considération les “territoires occupés”, tels la Palestine et le Sahara marocain.

Le Représentant permanent du Maroc à l’ONU a également regretté que “la population du pays le plus riche de la région avec son pétrole et son gaz soit condamnée à la pauvreté et à la misère en raison de la captation de ses richesses nationales par l’oligarchie dictatoriale chaviste”.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire