ban600

Les pays membres de l’OMC sont fortement attachés à un système commercial multilatéral juste et équitable

Les pays membres de l’OMC sont fortement attachés à un système commercial multilatéral juste et équitable

Les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sont fortement attachés à un système commercial multilatéral juste et équitable, fondé sur des règles transparentes et des principes fondamentaux servant de référentiel à leurs politiques commerciales, a affirmé, lundi à Marrakech, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

La présence de plus de 30 ministres représentant un large spectre des pays membres de l’OMC témoigne de la « volonté immuable à placer cette organisation en position de jouer le rôle qui lui revient dans la gouvernance commerciale internationale », a-t-il ajouté lors de la cérémonie d’ouverture de la Réunion ministérielle informelle de l’OMC qui se tient dans la cité ocre.

« Il est de notre devoir aujourd’hui plus que jamais, de mettre en œuvre notre volonté commune en vue d’apporter une impulsion politique et des orientations claires aux négociations pour des résultats concrets à la 11è Conférence ministérielle (CM11) prévue à Buenos Aires, en Argentine, du 10 au 13 décembre 2017 », a souligné le ministre.

M. Elalamy a tenu à rappeler que cette réunion de deux jours se tient à Marrakech, « cette ville à connotation historique pour l’OMC et où les nations du monde se sont réunies en 1994 pour signer l’Accord donnant naissance à cette organisation ».

Après avoir qualifié d’« importants » les enjeux de cette réunion ministérielle, le responsable marocain a noté que les « accords auxquels nous allons aboutir s’appliqueront aux générations futures », tout en espérant qu’ils permettront de diminuer les distorsions en termes de développement.

Pour sa part, la présidente de la CM11 et co-présidente de cette réunion, Mme Susana Malcorra, a souligné que l’organisation de la CM11 en Argentine en décembre prochain traduit l’engagement de ce pays sud-américain pour un monde intégré et interconnecté où le commerce est un élément fondamental de la croissance et du développement.

Dans leurs interventions, les ministres du Commerce d’une quarantaine de pays membres de l’OMC ont évalué l’état des lieux des préparatifs et identifié leurs priorités pour la CM11 parmi les questions en cours de discussion à Genève.

Cette réunion ministérielle informelle de l’OMC s’inscrit dans le cadre des travaux préparatoires pour la CM11 en vue d’apporter une impulsion politique et des orientations aux négociations sur des résultats potentiels.

Cette initiative ainsi que son timing, à huit semaines de la CM11, est d’une grande importance pour l’aboutissement des travaux en cours de l’OMC et pour la réussite de sa prochaine conférence de Buenos Aires.

Cette rencontre est consacrée à la poursuite des discussions sur les sujets en cours de négociation en vue de parvenir à une convergence des positions et d’aboutir à des résultats concrets et équilibrés lors de la prochaine Conférence de Buenos Aires, qui prennent en considération les besoins de tous les membres de l’organisation.

Le programme de cette réunion informelle comprend 3 sessions. La première et la deuxième tentent d’apporter des réponses à la question « Que peut-on réaliser de manière réaliste à la 11è Conférence ministérielle? ». La 3è session traitera des « possibilités de compromis » avant de conclure la session 4 par un bilan et des recommandations sur la voie à suivre.

Les conclusions qui ne seront pas formelles, reflètent les ambitions et tendances des ministres participants à cette réunion.

Outre les ministres du Commerce d’une quarantaine de pays membres de l’OMC, cette réunion connaît la participation du directeur général de l’OMC, Roberto Azevedo, des coordonnateurs des groupes de négociations, et les présidents des Organes de négociation.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire