ban600

Plaidoyer à Casablanca pour une meilleur prise en charge des enfants de la rue

Plaidoyer à Casablanca pour une meilleur prise en charge des enfants de la rue

Les participants à un colloque sur « La sociologie et la prise en charge des enfants de la rue à Casablanca« , ont plaidé, samedi à Casablanca, pour la mise en place d’une stratégie intégrée pour garantir une meilleur prise en charge des sans-abris.

Ils ont indiqué, lors de cette rencontre organisée par l’Association Riad Al Amal en partenariat avec le conseil préfectoral de Casablanca et le département de sociologie de Casablanca, que les enfants et les jeunes de la rue vivent des situations des plus dramatiques, précisant que leurs conditions de vie se soldent, assez souvent, par des altérations physiques et psychologiques, parfois graves, dont certaines persisteront leur vie durant.

De plus, ont-ils expliqué, ils se trouvent dans une situation d’exclusion où les liens sociaux et souvent aussi familiaux sont rompus. Seuls persistent des liens plus ou moins lâches avec les personnes qui, comme eux, vivent dans la rue. S’exprimant à cette occasion, le socio-anthropologue, Chakib Guessous, a indiqué que les recherches en sciences sociales permettent de comprendre les causes de sortie et la vie dans la rue de ces personnes, ajoutant que la contribution des médecins et de psychologues permet de comprendre les conséquences psychoaffectives qui affectent les enfants et les jeunes de la rue.

M. Guessous, également membre du Laboratoire de Recherche sur les Différenciations Sociales et les identités sexuelles (LADSIS), a indiqué que les politiques de prise en charge et de réinsertion doivent être basées sur le résultats des études et recherches sociales, physiques et psychiques portant sur cette partie de la population.

L’acte de réinsertion des enfants de la rue doit tenir compte de leurs addictions et de leur environnement en milieu de rue, a-t-il dit. Pour sa part, la présidente de l’association, Riad Al Amal Mahassine Kettani a indiqué que l’association entreprend des activités de réinsertion à la fois professionnelle et sociale, et, éventuellement, familiale en faveur des enfants et des jeunes de la rue.

Pour effectuer sa mission auprès des enfants et des jeunes de la rue et auprès des sans abri, Riad Al Amal projette, de compléter le dispositif de réinsertion par la création de trois structures, à savoir une unité de rue, un centre de jour et un centre d’hébergement pour enfants et jeunes en cours de réinsertion, a-t-elle dit. Créée en 2007, l’Association Riad Al Amal a pour mission de prendre en charge les personnes en exclusion de rue dans la ville de Casablanca.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire