ban600

Plus de 20 MMDH d’investissements réalisés par Lydec depuis 1997

Plus de 20 MMDH d’investissements réalisés par Lydec depuis 1997

Le gestionnaire délégué aux services de distribution d’eau, d’électricité, d’assainissement liquide et d’éclairage public au niveau du Grand Casablanca (Lydec) a réalisé un investissement estimé à plus de 20 milliards de dirhams (MMDH) depuis 1997, avec une dimension très forte consacrée à la modernisation de l’assainissement, soit 45 %, a affirmé, à Marrakech, Jean-Pascal Darriet, directeur général du Lydec.

“Les investissements cumulés de la Gestion Déléguée entre 1997 et 2016 se sont établis à plus de 20 milliards de DH. C’est l’assainissement liquide qui est érigé en priorité dans le programme d’investissements, puisqu’il s’accapare 45% des investissements réalisés. Le reste est affecté aux autres métiers de l’entreprise, à savoir l’eau potable (23%), l’électricité et l’éclairage public (27%) et les moyens communs (5%)”, a indiqué M. Jean-Pascal Darriet, qui intervenant lors de la 14ème édition du Séminaire annuel des médias, organisée par Lydec, les 19 et 20 mai.

Mettant en exergue les grandes réalisations du délégataire et les enjeux des années à venir, il a précisé que Lydec a pu mettre en fonctionnement le ceinturage complet pour la protection du littoral permettant d’éviter tout rejet direct à la mer et d’assurer le traitement des eaux usées.

Et de noter que pour la seule année 2016, environ 1,43 MMDH a été investi, dont 631 millions de DH (MDH) pour l’assainissement, 390 MDH pour l’eau potable, 373 MDH pour l’électricité et l’éclairage public et 32 MDH pour les moyens communs.

Compte tenu de l’urbanisation rapide que connaît l’agglomération, le responsable a indiqué que les besoins en investissements à l’horizon 2027 s’élèvent à quelque 17 MMDH, dont 10,6 MMDH consacrés à l’assainissement liquide, 3,4 MMDH pour l’eau potable, 3,1 MMDH pour l’électricité et l’éclairage public et 0,15 MMDH pour les moyens communs.

Pour les enjeux à venir, M. Jean-Pascal Darriet a relevé que ces enjeux s’inscrivent en terme d’engagements, à savoir un engagement d’investissement en poursuivant le même rythme des années précédentes et un engagement en matière de modernisation des services en se rapprochant plus et mieux du client pour répondre à ses attentes.

Et d’ajouter que Lydec poursuivra son engagement en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE) qui va s’inscrire dans la durée en veillant à une meilleure maîtrise des impacts sociaux et environnementaux surtout avec l’obtention du label RSE de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Dans la continuité de ses efforts visant à investir et à innover au service de ses clients, il a noté que Lydec a adopté en 2015 un nouveau concept d’agence clientèle alliant efficacité, convivialité et proximité, ajoutant qu’à ce jour, 2 agences ont été totalement rénovées (Diouri en avril 2015 et Sidi Bernoussi début mai 2017) et 3 nouvelles agences ont été aménagées selon ce nouveau concept (Errahma, Tit Mellil et Lahraouiyine).

Ce séminaire a été une occasion pour présenter le bilan des réalisations de la gestion déléguée durant ces 20 dernières années, dans ses quatre métiers (distribution d’eau potable et d’électricité, assainissement liquide et éclairage public), les investissements mobilisés pour accompagner le développement de la métropole et les enjeux liés aux métiers de la société.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire