ban600

Portugal: Le tragique incendie qui a tué 62 personnes à Pedrógão Grande fait encore rage

Portugal: Le tragique incendie qui a tué 62 personnes à Pedrógão Grande fait encore rage

Le tragique incendie qui a éclaté samedi à Pedrógão Grande dans la région de Leiria (Centre du Portugal), faisant au moins 62 morts et plus d’une soixantaine de blessés, selon le dernier bilan officiel, fait encore rage ce lundi mobilisant un millier de pompiers.

Au deuxième jour du deuil national décrété dimanche, le Portugal fait face à une vague violente de feux de forêt à travers le pays à cause des fortes chaleurs dépassant les 40 degrés, couplées à une humidité faible et des vents forts dans certaines régions.

Selon les informations communiquées par l’Autorité nationale de la protection civile, quelque 2.398 pompiers étaient toujours mobilisés contre 21 feux, dans une opération impliquant 750 véhicules de soutien.

Les Portugais se trouvent encore sous le choc suite à l’incendie le plus meurtrier de l’histoire récente du pays.

« Notre douleur est immense, tout comme notre solidarité avec les familles des victimes de la tragédie », a déclaré le président Marcelo Rebelo de Sousa.

« L’incendie a atteint une dimension de tragédie humaine jamais connue jusqu’ici », a affirmé pour sa part le Premier ministre Antonio Costa qui s’était rendu sur les lieux du drame à la tête d’une délégation gouvernementale.

Les autorités portugaises ont écarté toute piste criminelle, privilégiant l’hypothèse d’une cause naturelle, à savoir un orage sec.

« La Police Judiciaire (PJ), en coordination avec la Garde nationale (gendarmerie), a pu déterminer l’origine de l’incendie et tout indique clairement qu’il s’agit d’une cause naturelle », a fait savoir le directeur national de la PJ Almeida Rodrigues, ajoutant que le premier arbre qui a été frappé par la foudre a été trouvé.

De son côté, le ministère public a annoncé qu’il va ouvrir une enquête pour élucider les causes exactes derrière cette tragédie.

Une grande partie des victimes auraient péri dans leurs voitures, piégées par les flammes alors qu’elles circulaient sur une route près de la forêt, avaient indiqué les autorités.

Le Premier ministre a déclaré par la suite que la majorité des victimes déjà identifiées « sont mortes dans leur maison qu’elles n’avaient pas abandonnée à temps », appelant la population à respecter les ordres d’évacuation.

L’Union européenne a déclenché, dimanche, son mécanisme de protection civile pour venir en aide aux victimes de cet incendie. La France et l’Espagne ont déjà dépêché des canadairs et le Centre de coordination des interventions d’urgence de la Commission européenne a envoyé une délégation sur place pour coordonner les opérations de soutien aux autorités portugaises qui font face à l’un des incendies de forêt le plus meurtrier dans l’histoire du pays.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire