ban600

Présentation du programme de la 23ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde

Présentation du programme de la 23ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde

Le programme de la 23ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, qui se tiendra du 12 au 20 mai prochain sous le thème “L’Eau et le Sacré”, a été présenté  lors d’une rencontre au centre culturel El Born de Barcelone.

Le festival, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, mettra l’accent cette année sur la symbolique de l’eau, en vue d’appeler le monde à se réconcilier avec la nature et à se mobiliser pour créer un environnement propre pour les générations futures et la planète.

A cet égard, le vice-président de la Fondation Esprit de Fès et du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, Driss Khrouz, a souligné que l’eau symbolise le sacré partout dans le monde, que ce soit dans les religions ou dans la poésie soufie, ajoutant que le choix porté sur l’eau comme thème de cette édition découle de l’importance de cette matière comme source de la vie et de l’inspiration qui nourrit le corps et l’esprit.

Intervenant lors de cette rencontre, tenue en présence des consuls généraux du Maroc à Barcelone, Tarragone et Gérone, ainsi que du consul général de la Chine, pays invité d’honneur de cette édition, des consuls du Japon, de la Bulgarie et d’autres pays, et de personnalités artistiques et intellectuels, M. Khrouz a fait observer que ce choix traduit la nécessité de sensibiliser les peuples quant aux problématiques écologiques qui menacent la Terre et l’ensemble de l’Humanité.

Tout en rappelant la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP22), tenue à Marrakech l’année dernière et qui a mis l’accent sur l’eau en tant qu’enjeu primordial, il a relevé l’importance d’apporter des solutions à ces problématiques et l’urgence de protéger le milieu naturel.

M. Khrouz a, d’autre part, estimé que le sacré est appelé à devenir une source de concertation et de respect entre les religions à travers le dialogue, la création et la liberté que reflète principalement la musique sacrée.

Le directeur artistique du festival, Alain Weber, a lui aussi mis en exergue l’eau comme source de la vie et moyen de purification et de régénération. “C’est aussi le miroir de notre avenir”, a-t-il dit.

Concernant la programmation de ce 23ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde, il a indiqué qu’après avoir rendu hommage à l’Inde lors de la précédente édition, le festival mettra à l’honneur cette année la Chine, qui sera représentée par un ensemble de spectacles et chorégraphies traditionnelles.

Parmi les artistes qui animeront cette édition, figurent entre autres Eric Bibb (Etats-Unis), Lingling Yu (Chine) et Marc Vella (France), sans oublier une importante participation de l’Espagne.

La cérémonie inaugurale du festival sera marquée par la présentation de la création “Spirit On The Water”, réalisée par Alain Weber.

A noter que des responsables et représentants du gouvernement régional de la Catalogne, de la province et de la mairie de Barcelone et de l’Institut européen de la Méditerranée ont mis l’accent sur l’importance du Festival de Fès et de la capitale spirituelle du Maroc, relevant certains points communs entre Fès et Barcelone.

Cette rencontre de présentation du festival s’est tenue en collaboration avec la Fondation Ibn Battuta, basée à Barcelone.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire