ban600

Le président du Groupe turc de l’Assemblée parlementaire de l’UpM se félicite que le Maroc ait été parmi les premiers pays à dénoncer la tentative de coup d’État en Turquie

 Le président du Groupe turc de l'Assemblée parlementaire de l’Union pour la méditerranée (UpM), Ali Ercoskun, s’est félicité, mercredi à Rabat, que le Maroc ait été parmi les premiers pays à dénoncer la tentative de coup d’État en Turquie.

Le député turc, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, a salué la réaction rapide du gouvernement et des parlementaires marocains, qui ont condamné fermement cette tentative de coup d’État qui a causé la mort de 240 personnes et fait 2.000 blessés.

"La Turquie a fait face, avec l’ensemble de ses composantes, à cette tentative manquée de putsch", a-t-il dit, regrettant le décès des citoyens turcs ayant résisté à l’avancée des chars. Les éléments de l’armée turque ayant fomenté cette tentative de coup d’État ne représentent qu’une minorité du corps militaire, a souligné le responsable qui préside une délégation parlementaire de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, précisant que "toutes les mesures entreprises par l’État turc sont conformes à la loi".

Il a, par ailleurs, salué les efforts déployés par le Royaume pour lutter contre le terrorisme, exprimant la volonté de la Turquie de renforcer les relations bilatérales avec le Maroc, notamment dans le domaine sécuritaire.

Le député turc a également souhaité conforter davantage ces relations bilatérales, notamment dans les domaines commercial, scientifique et culturel.

M. Ercoskun préside une délégation parlementaire de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, actuellement en visite de travail de 3 jours au Maroc, comprenant des députés de la majorité et de l'opposition.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire