ban600

Le président du Parlement de la CEDEAO salue les efforts déployés par le Maroc pour le développement des pays d’Afrique de l’Ouest

Le président du Parlement de la CEDEAO salue les efforts déployés par le Maroc pour le développement des pays d’Afrique de l’Ouest

Le président du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Moustapha Lo Cissé, a salué, mercredi à Rabat, les efforts déployés par le Maroc dans l’accompagnement du processus de développement des pays d’Afrique de l’Ouest notamment à travers des projets structurants couvrant plusieurs domaines.

S’exprimant à l’occasion d’une réunion avec la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mme Mounia Boucetta, dans le cadre d’une visite de travail qu’il effectue au Maroc, M. Lo Cissé s’est également félicité de l’importance des relations de coopération entre les pays de la CEDEAO et le Maroc, tout en tenant à présenter ses vifs remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour les différentes actions menées par le Royaume en Afrique de l’Ouest.

>>Lire aussi : Le président du parlement de la CEDEAO salue l’initiative de SM le Roi visant à accélérer l’intégration du continent africain

De son côté, Mme Boucetta a salué la forte présence de la délégation des parlementaires de la CEDEAO qui témoigne de l’intérêt que porte cette communauté pour le développement des relations avec le Maroc. Le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a érigé en priorité le codéveloppement du continent africain et la prospérité de ses populations, a souligné la Secrétaire d’Etat, relevant que cet engagement « fort et constant » est traduit de manière substantielle et effective à travers plusieurs projets de développement et actions de coopération économique, technique et de solidarité.

Mme Boucetta a ajouté que l’adhésion du Maroc à ce groupement régional sera créatrice de valeur ajoutée, expliquant qu’elle va permettre d’accélérer et de renforcer l’intégration régionale africaine et d’offrir de nouvelles perspectives et d’opportunités favorisant une plus grande émergence économique de cet espace et de meilleures retombées pour le bien-être de ses populations. Conscients des défis à venir, les deux parties ont mis l’accent sur la nécessité d’œuvrer ensemble pour le codéveloppement du continent africain et la prospérité de ses populations, lesquels objectifs ne peuvent être atteints qu’à travers une intégration régionale et continentale.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire