ban600

Le président du Sénat de Sainte-Lucie soutient le plan d’autonomie marocain comme une solution appropriée au conflit du Sahara

Le président du Sénat de Sainte-Lucie soutient le plan d’autonomie marocain comme une solution appropriée au conflit du Sahara

Le président du Sénat de Sainte-Lucie, Andy G. Daniel, a exprimé son soutien à la proposition du Maroc d’accorder l’autonomie aux Provinces du sud du Maroc dans le cadre de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Dans un communiqué dont la MAP a reçu copie, le président du Sénat de Sainte-Lucie s’est dit « fermement convaincu que le plan d’autonomie du Maroc est une manifestation claire de la volonté, de la résolution et de la détermination des populations d’établir une coexistence pacifique ».

Après avoir loué les efforts du Maroc pour parvenir à un règlement politique définitif au conflit régional du Sahara marocain, M. Andy G.Daniel a souligné que le plan d’autonomie, qui est « réfléchi, représentatif, fiable et responsable », constitue, à son avis, « une approche réaliste qui pourrait sans doute répondre aux espoirs et aux désirs de l’ensemble de la population dans les provinces du sud du Royaume du Maroc ».

Le président du Sénat de Sainte-Lucie a, à cet égard, exprimé son plein soutien à la résolution des Nations Unies visant à proroger le mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2018, ainsi que son appui « inébranlable » à l’adoption unanime de la résolution 2351 (2017) des Nations Unies, qui appelle les parties à « reprendre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte de l’action menée depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable » à ce conflit.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire