ban600

Le Prix Nobel de la paix Muhammad Yunus participe à Casablanca à la 3è édition des ”Rencontres Responsabilité & Performance’’

Le Prix Nobel de la paix Muhammad Yunus participe à Casablanca à la 3è édition des ”Rencontres Responsabilité & Performance’’

Le prix Nobel de la Paix 2006 et pionnier du  »social-business », Muhammad Yunus , participe, dans le cadre d’un projet de ‘’social-business‘’ aux côtés d’acteurs locaux, à la 3è édition des ‘’Rencontres Responsabilité & Performance’’, qui se tient à Casablanca sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Placée sous le signe du partage d’expériences entre acteurs du développement, cette édition des Rencontres Responsabilité & Performance, présentée mercredi par les organisateurs, lors d’un point de presse, fournit l’occasion d’initier une réflexion et un processus de mobilisation des savoirs autour de l’innovation sociale et de son rôle de moteur de la croissance durable en Afrique.

Cette conférence de presse a été également l’occasion d’annoncer le lancement du projet « Moulat El Kheir » , un projet d’entreprenariat social dans le secteur agricole au Maroc qui permettra le développement social de tout un écosystème rural à travers des unités de production de pommes de terres.

Moulat l’Kheir est née de la coopération entre le prix Nobel de la Paix M.Yunus, l’entreprise canadienne McCain et trois acteurs marocains de l’agroalimentaire à savoir Agropros (production et distribution de semences), Label’Vie (grande distribution) et Yozifood (distribution produits de la mer et pommes de terre auprès des professionnels).

Ce partenariat prend la forme d’un ‘’social business ‘’ c’est-à-dire une entreprise possédant une personnalité juridique indépendante et dont l’objectif est de résoudre un enjeu social important, ont expliqué les intervenants lors de cette conférence, dont M. Yunus.

Ainsi, ont-ils relevé, Moulat l’Kheir, basé à Berrechid, vise le développement social de tout un écosystème rural via la mise en place d’une filière de pomme de terre inclusive.

Selon les intervenants, le social business donnera ainsi un emploi, une couverture sociale et des formations aux ouvriers agricoles les plus démunis. Les ouvriers seront en charge de la production de pomme de terre responsable grâce à la supervision de McCain et Agropros.

Une partie de cette production (un total de 900 tonnes annuellement, dans une première phase) sera vendu dans dix magasins Label’vie. Une autre partie de cette production sera transformée en frites fraîches dans une petite unité de production qui emploiera uniquement des femmes démunies du village afin de renforcer leurs compétences et leur autonomisation. Ces frites seront vendues aux restaurants par le partenaire Yozifood.

Enfin l’ensemble des bénéfices des ventes des pommes de terre chez Label’vie et des frites par Yozifood permettront de financer des programmes d’éducation pour les enfants de la communauté et surtout les petites filles, souvent déscolarisées jeunes, ont-ils fait observer.

Avec une ambition de sortir durablement la famille rurale de la pauvreté (15 familles bénéficieront dans un premier temps de ce projet), tout en développant une production responsable sur l’ensemble de la chaîne de valeur, ‘’ce modèle d’innovation encore inédit au Maroc est l’exemple d’une intégration directe d’une entreprise sociale au coeur de sa filière économique, aux côtés de ses partenaires – fondateurs’’, ont-ils ajouté.

Né au Bangladesh en 1940, Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix pour son œuvre en faveur du microcrédit au sein de la Grameenbank et pionnier du ‘’social business‘’, est l’un des principaux acteurs du développement inclusif et durable.

Ses écrits et son engagement sans relâche dans la lutte contre la pauvreté ont suscité un intérêt grandissant pour l’adoption d’un modèle entrepreneurial à forte valeur ajoutée sociale et inspiré de nombreux projets d’entreprenariat social à l’échelle internationale.

McCain est une entreprise familiale Canadienne avec ses racines ancrées dans l’agriculture et la production de pommes de terre. Elle fut fondée en 1957 et compte plus de 20 000 employés, 51 usines et travaille avec 3200 agriculteurs dans le monde.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire