ban600
Voeux

Le Programme national des centres ruraux émergents 2018-2021 en cours d’élaboration

Le Programme national des centres ruraux émergents 2018-2021 en cours d’élaboration

Le gouvernement est en train d'élaborer le Programme national des Centres ruraux émergents (2018-2021), qui vise à réduire les effets l'exode rural, à réglementer le développement territorial de ces centres et à améliorer le niveau de vie de la population en répondant à ses besoins en matière de services sociaux, de santé et d'éducation, entre autres, a souligné lundi à Rabat le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

En réponse à une question sur "le développement des zones rurales et montagneuses", présentée dans le cadre de la session mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants, M. El Othmani a indiqué que dans le cadre de l'aménagement du territoire national et de l'urbanisme, l'accent est mis sur la la mise à niveau et le développement des centres ruraux émergents, à travers la réalisation des documents d'urbanisme les concernant.

Il a, dans sens, précisé que le taux de couverture en documents d'urbanisme dans les régions rurales a atteint 75% et que les efforts se poursuivront pour couvrir le plus grand nombre possible de ces centres, annonçant le lancement prochainement du plan d’aide architecturale au profit du milieu rural visant à fournir gracieusement à la population des plans architecturaux et à réaliser des plans de restructuration des douars.

Le Chef du gouvernement a également souligné que les indicateurs en matière d'infrastructures et d'accès aux services sociaux connaissent une nette amélioration grâce aux grands programmes dédiés au milieu rural, notant que le taux de construction des routes rurales a atteint 79,3% en 2016 dans la perspective d'atteindre 80% à fin 2021.

Il s'est aussi attardé sur le programme de généralisation en eau potable qui a permis d’atteindre un taux de couverture d'environ 96% en 2016, notant que cette proportion s'établira à 97% en 2018, grâce au volume d'investissement estimé à 925 millions de dirhams (MDH).

S'agissant du programme d'électrification rurale global (PERG) lancé depuis 1996, M. El Othmani a affirmé que ce projet a permis à fin juin d'atteindre un taux d’électrification rurale de 99,47%, ajoutant qu'il devrait progresser à 99,57% l'année prochaine pour s'établir à 99,93% en 2019 après l'achèvement des travaux d'électrification programmés pour la période 2017-2019.

Il a, par ailleurs passé en revue les efforts consentis en matière d'éducation qui ont abouti à d'importants résultats avec la création notamment de 564 établissements scolaires en milieu rural entre 2010 et 2017 et 118 écoles communales, ajoutant que la rentrée scolaire 2017-2018 a connu la création de 27 nouveaux établissements scolaires en milieu rural et l'ouverture de 10 internats.

Dans le domaine de la santé, le chef du gouvernement a mis en relief l'action en faveur du renforcement et de la diversification de l'offre sanitaire en milieu rural qui a été étoffée par la construction, l'élargissement et l'équipement de nouveaux établissements de soins de santé de base qui sont passés à plus de 2.000 actuellement, outre la création de 90 unités d'urgence de proximité réparties sur 12 régions, de quatre unités pour le transfert héliporté et la mise en œuvre de programmes annuels dédiés aux unités médicales mobiles.

Concernant la lutte contre les disparités en milieu rural, il a été procédé à la mise en œuvre du "Programme national 2017-2023 de lutte contre les disparités sociales et territoriales dans le monde rural" pour une enveloppe budgétaire de 50 milliards de dirhams (MMDH) visant à mettre en place une infrastructure de base dans le monde rural, à travers la construction et le réaménagement des routes, l'approvisionnement en eau potable, le raccordement au réseau électrique et la mise à niveau des établissements de santé et d'éducation, a-t-il rappelé.

S'agissant des mesures entreprises en faveur des zones montagneuses, M. El Othmani a mis en avant l'élaboration du Programme intégré pour le développement des zones montagneuses dédié à 41 provinces et 738 communes, notant que cette stratégie repose sur la réhabilitation solidaire à même de faciliter l'accès aux services sociaux de base, à travers l'élaboration d'une charte pour le service global en matière de santé, d'éducation, d'eau potable, d’électricité et d'infrastructure, la mise en place de projets locaux intégrés pour le développement socio-économique et environnemental et de grands projets visant le désenclavement et la création de sites touristiques et de centrales d'énergie solaire et éolienne pour intégrer les zones montagneuses dans leur environnement économique.

Le ministre s'est, en outre, arrêté sur les mesures entreprises en vue de lutter contre les effets de la vague de froid dans les zones montagneuses, notamment le recensement des sans abris en vue de les héberger dans des lieux sûrs, l'élaboration d'un programme dédié à l'ouverture des voies et des routes fermées en raison des chutes de neige, la distribution de 26.000 lots en denrées alimentaires aux familles dans les douars isolés et la facilitation de l'accès à la téléphonie aux zones non couvertes par les réseaux de télécommunications, entre autres.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire