ban600

Le projet de loi relatif à l’assistance médicale à la procréation répond aux pratiques éthiques, juridiques et sociales

Le projet de loi relatif à l’assistance médicale à la procréation répond aux pratiques éthiques, juridiques et sociales

Le projet de loi n° 47-14 relatif à l’assistance médicale à la procréation répond aux pratiques éthiques, juridiques et sociales, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de la Santé, M. El Houcine El Ouardi.

Dans une déclaration à la presse avant la tenue du Conseil du gouvernement, M. El Ouardi a relevé que cette assistance concerne 15 pc des mariés, soit 800.000 au niveau national qui reçoivent un traitement dans 20 centres en dehors de tout cadre légal, notant que l’intervention médicale pour la procréation coûte au citoyen marocain entre 15 et 40 mille dirhams.

Cette loi permettra aux couples mariés la procréation à partir de leurs propres gamètes, a-t-il assuré, soulignant que cette loi respecte la dignité humaine, l’intégrité physique et psychique des individus et les données à caractère personnel, interdit et incrimine toute exploitation des organes génitaux humains à des fins commerciales, le clonage d’être humain, l’eugénisme, la vente et le don des gamètes, ainsi que la gestation pour autrui.

Ce projet de loi exige l’obtention d’une autorisation par les professionnels, les cliniques et les centres d’assistance médicale à la procréation, a-t-il dit, ajoutant qu’il prévoit la création d’une commission nationale consultative d’assistance médicale à la procréation.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire