ban600

Des projets structurants et des équipements de base, principales réalisations du conseil préfectoral de Rabat entre 2015 et 2017

Des projets structurants et des équipements de base, principales réalisations du conseil préfectoral de Rabat entre 2015 et 2017

Le Conseil préfectoral de Rabat a présenté, mercredi, lors d’une rencontre avec les médias, son bilan d’action pour la période allant d’octobre 2015 jusqu’à octobre 2017, consacré à la réalisation et la programmation de projets structurants et l’amélioration des équipements de base de la ville.

Présenté en présence du wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Mhidia, du président et des membres dudit Conseil, le bilan comprend une série de projets de développement réalisés ou en cours de réalisation, visant à développer les équipements de base de la ville, à même de soutenir les domaines social, culturel et sportif et de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité.

Le bilan du Conseil préfectoral de Rabat englobe une série de conventions de partenariat et de coopération avec des départements et des institutions gouvernementales et élues, dans le cadre du programme de développement de la capitale (2016-2021). Il concerne notamment la construction et l’équipement du Centre socio-pédagogique « Almajd » devant accueillir et orienter les personnes à besoins spécifiques et les enfants en situation difficile, avec un montant global de 23 millions de dirhams (MDH), le centre « ALofok » dédié au post-traitement psychiatrique pour les jeunes (10 MDH), le centre d’accueil des malades d’Alzheimer (7 MDH), ainsi que d’autres Centres socio-sportifs.

Ces conventions ont porté, également sur la réalisation du projet du transport touristique écologique au niveau de la capitale, avec une enveloppe budgétaire avoisinant 6 MDH, contribuant ainsi au soutien de l’auto-emploi des jeunes, à la création des circuits touristiques, à l’acquisition des vélos à assistance électrique (VAE) et à l’aménagement des parkings dédiés aux bicyclettes.

Ces projets concernent, en outre, la construction et l’équipement du Centre multidisciplinaire pour l’insertion et l’accompagnement des femmes dans une situation difficile « Al Inbiâate », qui a nécessité une enveloppe budgétaire estimé à 8 MDH et la création et l’équipement d’un grand cimetière à Rabat, avec la contribution de la wilaya de la région, du Conseil communal, et des ministères de l’Intérieur et des Affaires islamiques.

A cette occasion, le président du Conseil préfectoral de Rabat, Saad Benmbarek, a souligné que le bilan du Conseil préfectoral est « bon », eu égard aux différents projets structurants programmés par le Conseil et les enveloppes budgétaires mobilisées que ce soit de ses propres moyens ou à travers des partenariats avec l’initiative nationale pour le développement humain (INDH), les conseils territoriaux et les services extérieurs, ainsi qu’à travers la coopération internationale ayant pour objectif la consécration du développement des équipements de base de la ville.

M. Benmbarek,a, dans ce sens, noté que le Conseil a procédé à la mise en œuvre et l’adoption du programme de développement de la préfecture (2016-2021), lequel programme contient plusieurs projets visant à relever les défis, à travers la promotion de l’économie, la réduction des disparités sociales, la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité, le soutien des activités culturelles et sportives, le développent des potentialités touristiques, l’appui à la formation et à l’emploi des jeunes, tout en prenant en compte la situation de la femme, de l’enfant et des personnes âgées.

Dans le cadre de la promotion du secteur culturel, sportif et social de la ville de Rabat, le Conseil a procédé à la mise en place d’une société de développement baptisé « Rabat pour l’animation et le développement », ayant pour mission la gestion des équipements socioculturels et sportifs établis au niveau de la préfecture et ceux en cours de réalisation, a-t-il poursuivi, faisant savoir que le Conseil contribue à la réalisation de plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme intégré de la ville de Rabat pour la période (2014-2018) « Rabat Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture ».

Pour sa part, M. Mhidia s’est félicité du bilan « fructueux » réalisé par le Conseil préfectoral (2015-2017), appelant notamment à accorder une importance particulière à la mise à niveau et la réhabilitation de l’ancienne médina, « qui est aujourd’hui dans un état de délabrement manifeste » et à la problématique du transport public, en oeuvrant à trouver des solutions adéquates et raisonnables au phénomène d’occupation anarchique de l’espace public.

Dans ce sillage, il a mis en exergue l’engagement du Conseil et des élus de la ville à l’égard des marchants ambulants entravant la circulation notamment dans les quartiers Yacoub El Mansour, Takadoum et El Youssoufia, tout en appelant à créer de projets générateurs de revenus pour résoudre la problématique du chômage parmi les jeunes.

Le wali a également exhorté les membres du Conseil à accorder une importance particulière aux projets de construction de parkings souterrains en vue de pallier les difficultés de mobilité et de stationnement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire