ban600

Province d’Ouazzane: Mme Afilal,promet d’accompagner tous les efforts pour généraliser l’accès à l’eau potable d’ici l’été 2018

Province d’Ouazzane: Mme  Afilal,promet d’accompagner tous les efforts pour généraliser l’accès à l’eau potable d’ici l’été 2018

La secrétaire d’État chargée de l’Eau, Charafat Afilal, a exprimé, mercredi à Ouazzane, son engagement à accompagner tous les efforts pour généraliser l’accès à l’eau potable d’ici l’été 2018 à toutes les communes de la province.

Lors d’une rencontre de communication tenue avec les responsables locaux concernés par ce secteur, Mme  Afilal,a souligné la nécessité d’entreprendre des mesures urgentes pour rattraper le retard que connaît le projet de branchement au réseau d’eau potable à partir du barrage Al Wahda, à cause de certains problèmes au niveau des procédures d’expropriation bloquant son avancement.

Elle a, dans ce sens, exhorté les élus en premier lieu à s’impliquer de manière responsable et collective pour achever ce projet que chapeaute l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), qui consiste à fournir des raccordements permettant d’assurer la liaison entre le réseau public d’eau potable et les installations privées.

Dans le cadre de ce projet, les travaux de 13 km de canalisation ne sont pas encore réalisés, en raison uniquement de contraintes de terrain, a-t-elle précisé, déplorant que la province d’Ouazzane connait une pénurie de ressources hydriques bien que celle-ci se situe à proximité de la plus grande réserve d’eau du Maroc, estimée à 3,8 milliards de m3.

Mme Afilal a également mis l’accent sur l’importance de trouver des solutions urgentes aux dommages ayant été causés à certains canaux de drainage lors de la réalisation des travaux de construction des voies rurales et de créer un comité de suivi des travaux qui sera composé de tous les intervenants concernés par le projet, à travers l’organisation de réunions périodiques toutes les deux semaines.

Une feuille de route détaillée a été élaborée à cet effet, pour définir les responsabilités et trouver des solutions radicales de manière à alimenter tous les habitants de la province en eau potable et, partant, d’atteindre les objectifs de développement escomptés, a-t-elle ajouté.

D’après le président du Conseil provincial d’Ouazzane, Larbi Mharchi, l’accès à cette ressource vitale est une responsabilité commune qui nécessite l’engagement de toutes les parties prenantes afin de servir les intérêts des citoyens.

Outre la station de traitement, 600 km de travaux de canalisation ont été réalisés dans le cadre de ce projet, alors que 10% des travaux reste en instance, a-t-il fait savoir, soulignant que la volonté commune s’impose pour trouver des solutions adéquates aux problèmes actuels et achever le projet de branchement au réseau d’eau potable d’ici l’année prochaine.

Cette rencontre de communication, visant à faire le point sur l’état d’avancement du projet et trouver des solutions urgentes aux litiges, a été suivie par une visite de terrain au barrage Al Wahda qui dessert les provinces d’Ouazzane, Chefchaouen et Taounate en eau potable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire