ban600

Les provocations des ennemis de l’intégrité territoriale démontrent qu’ils sont contrariés par les succès du Maroc

Les provocations des ennemis de l’intégrité territoriale démontrent qu’ils sont contrariés par les succès du Maroc

Les dernières provocations des ennemis de l’intégrité territoriale démontrent qu’ils sont contrariés par les succès réalisés par le Maroc sur les plans diplomatique et économique, ont affirmé le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki et le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, regrettant le fait que l’ONU ne réalise pas à quel point la nouvelle situation aux frontières est dangereuse, notamment dans la zone tampon.

Dans des déclarations à la presse à l’issue de la réunion conjointe tenue par la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocaines résidant à l’étranger à la Chambre des représentants et la Commission des affaires étrangères, des frontières, de la défense nationale et des zones marocaines occupées à la Chambre des conseillers, en présence des ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et du ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, pour examiner les derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, MM. El Malki et Benchamach ont assuré que le Maroc, toutes composantes confondues, est mobilisé derrière SM le Roi Mohammed VI pour faire face à ces agissements à tous les niveaux.

A ce propos, M. El Malki a noté qu’une fois de plus, les ennemis de l’intégrité territoriale ont essuyé un échec diplomatique, notamment après les déconvenues enregistrées au niveau de l’Afrique, de l’Amérique Latine et de l’Europe, ainsi que dans certains pays asiatiques, relevant que les adversaires du Maroc ont changé de tactiques en faisant de l’occupation progressive de la terre une réplique à leur camouflet diplomatique.

>>Lire aussi: La légitimité historique de la marocanité du Sahara « ne fait pas l’ombre d’un doute »

M. El Malki a regretté le fait de l’ONU ne réalise pas le danger que représente la nouvelle situation enregistrée au niveau des frontières, notamment dans la zone tampon établie conformément à un ensemble de conventions avec le système des Nations-Unies.

A ce propos, le président de la Chambre des représentants a affirmé que le Maroc ne restera pas les bras croisés étant donné que la question de l’intégrité territoriale est une question existentielle et non pas seulement de frontières, comme l’a affirmé SM le Roi à maintes occasions, assurant que le Royaume fera face à cette violation injustifiée de la légalité internationale et des conventions internationales, quel que soit le prix.

Pour sa part, M. Benchamach a souligné l’engagement constant du Maroc à faire face à ces agissements provocateurs, dont le contexte et la dangerosité ont été suffisamment expliqués par les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

>>Lire aussi: Sahara: Le Conseil de sécurité “inquiet” de la situation à Guergarat

« Tout le monde est conscient aujourd’hui que l’Algérie et sa marionnette le polisario sont gênés par les succès réalisés par le Maroc sous la conduite de SM le Roi au niveau du continent africain, en particulier », a affirmé M. Benchamach, notant que « les manœuvres entreprises par le polisario dernièrement pour modifier les données et le statut juridique et historique de la région constituent un défi flagrant au cessez-le-feu ».

Le Maroc, avec toutes ses forces vives, est prêt à affronter ces agissements et « ne cédera nullement face à la politique de forcing quelles que soient les circonstances ». Au-delà de la réaffirmation de la fermeté du front interne, cette réunion extraordinaire insiste sur l’action sur le terrain de l’ensemble des institutions, chacune selon ses attributions et son domaine de travail, a-t-il souligné, ajoutant que le Parlement a prévu de tenir une réunion d’urgence dans les deux jours afin de coordonner l’action à entreprendre sur le plan diplomatique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire