Les quatre tchadiens asphyxiés par gaz à Settat seraient enterrés au Maroc

Les quatre tchadiens asphyxiés par gaz à Settat seraient enterrés au Maroc

Quatre jeunes de nationalité tchadienne, étudiants à l’Université Hassan 1er de Settat, ont été retrouvés morts par asphyxie au gaz butane ce mercredi matin dans l’appartement où ils résidaient à Settat, apprend-on auprès des autorités locales.

Ne s’étant pas présentés à leurs cours à l’université, depuis deux jours, leurs amis ont fait appel à la police qui s’est rendue au domicile des quatre étudiants qui étaient déjà morts asphyxiés par le gaz. Les quatre tchadiens : Mahamat Oumar Dressou, Hussein Mahamat Bokhit, Idriss Deffallah Hassan et Abdoulaye Hamid Bahat venaient d’être régularisés dernièrement.

Les dépouilles mortelles des jeunes étudiants, qui étaient âgés de 18 à 24 ans, ont été déposées à la morgue municipale et une enquête a été ouverte par les services de la police sous la supervision du Parquet compétent, précisent les autorités locales de la province de Settat.

Les défunts seraient enterrés au Maroc, nous apprend une source proche.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire