ban600

Une quinzaine d’entreprises marocaines du secteur cosmétique en prospection aux Etats-Unis

Une quinzaine d’entreprises marocaines du secteur cosmétique en prospection aux Etats-Unis

Une quinzaine d’entreprises marocaines opérant dans le secteur de la cosmétique se trouvent à New York pour une mission de prospection auprès des professionnels américains du secteurs, organisée par Maroc Export, a-t-on appris vendredi auprès de cet organisme. 

Cette mission, qui s’est déroulée du 6 au 10 novembre visait à promouvoir les vertus du produit cosmétique marocain sur le marché américain, et rencontrer les distributeurs, les pharmacies, les responsables de logistiques et les laboratoires américains, a précisé la même source.  La prospection du marché américain s’explique par la hausse de la demande mondiale pour les produits cosmétiques naturels ou biologiques, qui devrait passer de 7,6 milliards de dollars en 2012 à 13,2 milliards de dollars en 2018, soit un bond de 9,6 pc par an de 2012 à 2018.

L’industrie américaine des soins de beauté et des soins personnels continue de croître à un rythme rapide, et devrait atteindre 90 milliards de dollars d’ici 2020. Le principal moteur de cette croissance est la demande croissante des produits organiques, naturels et biologiques.  La prise de conscience par les consommateurs des risques des produits chimiques sur la santé, mais aussi leur impact néfaste sur l’environnement offrent une excellente occasion pour les entreprises marocaines qui se spécialisent dans les produits naturels, se réjouit Maroc Export.

De par le monde, la demande se focalise de plus en plus sur les produits biologiques et naturels qui sont produits de manière éthique “Fair Trade”. Les produits naturels et organiques connaissent, par conséquent, une augmentation continue des ventes.  Au Maroc, le secteur du cosmétique est relativement porteur et concurrentiel. Il enregistre une croissance annuelle entre 10 à 15 pc, selon Maroc Export, et compte 2.000 entreprises pour un total de 45.000 emplois directs et plus de 100.000 emplois indirects. En effet, L’industrie cosmétique constitue une filière importante des écosystèmes du secteur de la Chimie – parachimie — dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire