ban600

Rabat-Salé-Kénitra : Saisie de produits impropres à la consommation

Rabat-Salé-Kénitra : Saisie de produits impropres à la consommation

Selon un communiqué de la Direction régionale de l’Office nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), quelques 128,118 tonnes de produits périmés ou impropres à la consommation ont été retirés du circuit de commercialisation, au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra.

Au total, 8921 actes de contrôle réalisés, donnant lieu à 340 procès-verbaux, 4 procès-verbaux de constatations directes d’infractions, 9 procès-verbaux de saisie et de destruction et 8568 actions de sensibilisation en matière de production.

Ces produits se répartissent, notamment, en viandes rouges et abats (81.225 Kg), viandes blanches (39.834 Kg), produits de charcuterie (513 Kg), lait et produits laitiers (4.938 Kg), miel (36 Kg), œufs de consommation (1890 unités), huiles alimentaires (540 Kg) et farine et dérivés (167 Kg), selon l’ONSSA.

A l’importation, le contrôle de 1.625.000 tonnes de divers produits alimentaires effectué durant le mois d’avril dernier, a donné matière à la délivrance de 4.316 certificats. Par ailleurs, 59 tonnes de produits alimentaires ont été refoulés pour non-conformité aux exigences réglementaires en vigueur.

A l’exportation, 222.150 tonnes de produits alimentaires ont été contrôlés et ont abouti à la délivrance de 10.460 certificats sanitaires et phytosanitaires.

Les aliments peuvent parfois présenter des risques sanitaires si les conditions de culture, d’élevage, de production ou de conservation sont mauvaises.

Les réglementations nationales imposent des obligations aux exploitants du secteur alimentaire afin d’assurer la sécurité et la salubrité des denrées alimentaires à toutes les étapes de leur production, transformation et distribution.

L’ONSSA, dispositif institutionnel, a été créé pour appuyer les orientations stratégiques tracées par le Plan Maroc Vert qui ambitionne de faire de l’agriculture un moteur de croissance essentiel dans l’économie marocaine. L’une des composantes de cet ambitieux plan consiste à accompagner la profonde mutation que connaît le système agro-alimentaire et à assurer la sécurité sanitaire des produits alimentaires afin de les rendre plus compétitifs aussi bien sur le marché national qu’international.

M’Hammed Karimine, fraîchement élu Président de la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR), a déclaré lors de son Conseil d’Administration, tenu le 10 mai à Rabat, que ‘’ La Fédération a fait énormément de progrès en matière d’organisation de la filière et d’accompagnement des professionnels, pour augmenter la quantité et la qualité de viandes rouges”.

Le président misera sur un accompagnement de près de tous les opérateurs, l’étroite collaboration avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts de l’Agriculture, les services sanitaires de l’ONSSA et une communication transparente avec les consommateurs.

 

 

C.O

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire