ban600

La RAM fête le premier anniversaire du lancement de sa desserte Casablanca-Nairobi

La RAM fête le premier anniversaire du lancement de sa desserte Casablanca-Nairobi

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a fêté, vendredi soir à Nairobi, le premier anniversaire du lancement de sa ligne directe entre Casablanca et la capitale kényane, sa première liaison sur la région de l’Afrique de l’Est.

Une cérémonie a été organisée pour l’occasion en présence de représentants d’importantes agences de voyages et des partenaires de la RAM à Nairobi, notamment l’Autorité kényane des Aéroports (KAA), le Conseil national du Tourisme (KNTB) et l’Autorité de l’Aviation civile (KCAA), outre des membres de la communauté marocaine établis à Nairobi.

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc au Kenya, El Mokhtar Ghambou a indiqué que la RAM constitue l’un des moyens les plus efficaces pour contribuer à la réussite de la politique africaine du Royaume, menée par SM le Roi Mohammed VI, notant que le Souverain avait souligné, dans Son Discours historique de Dakar, l’importance de briser les barrières linguistiques et géographiques entre les différentes régions de l’Afrique.

La desserte Casablanca-Nairobi se veut un apport important dans le renforcement de la coopération bilatérale entre le Royaume et le Kenya, notamment dans les secteurs touristique, bancaire, de l’industrie alimentaire et de l’environnement, a estimé le diplomate marocain.

En lançant cette liaison, la RAM permet aux Marocains et Kényans de bénéficier de vols directs entre les deux pays sans avoir à passer par des hubs en Europe ou en Moyen Orient, ajoutant que la compagnie offre l’occasion aussi aux responsables et fonctionnaires des agences onusiennes de l’Environnement et de l’Habitat, dont les sièges se trouvent à Nairobi, de visiter plus fréquemment le Maroc, surtout que le Royaume est devenu une référence internationale en matière de protection de l’environnement.

Les Kényans et la communauté marocaine établie à Nairobi s’attachent de plus en plus à la ligne Casablanca-Nairobi car, tout en gagnant du temps, elle leur permet de se rendre facilement au Maroc et dans d’autres pays de l’Afrique du Nord, en Europe occidentale, aux Etats-Unis et au Canada, a dit M. Ghambou.

De son côté, le représentant régional de la RAM à Nairobi, Othman Baba a rappelé que le transporteur aérien national a démarré avec deux fréquences, fin mars 2016, avant de porter à trois le nombre de ses vols hebdomadaires sur cette destination en septembre dernier.

Le responsable a également fait savoir que la compagnie a mis en place un nouveau programme de vols pour l’été 2017, qui permettra à ses clients de bénéficier de meilleures connexions de Nairobi vers l’ensemble de son réseau, expliquant que le temps de transit au niveau du hub de Casablanca a été ainsi considérablement réduit pour la satisfaction de la clientèle.

Cette cérémonie a été l’occasion pour rendre hommage aux différents partenaires de la compagnie nationale à Nairobi et aux agences de voyage locales pour leur fidélité et leur confiance placée en la RAM.

“Présente en force” dans le ciel ouest-africain où elle dessert quasiment toutes les capitales de l’Afrique de l’Ouest avec des fréquences atteignant trois vols par jour sur certaines routes, comme celle de Casablanca-Dakar, la RAM s’était lancée à la conquête du marché est-africain, en inaugurant en mars 2016 sa nouvelle desserte vers Nairobi.

En effet, cette première liaison sur l’Afrique de l’Est constitue une illustration du souci de la compagnie nationale, et à travers elle le secteur privé marocain, à adhérer de plain pied à la politique d’ouverture sur le continent prônée par le Royaume, sous l’impulsion de SM le Roi.

Le choix porté sur la capitale kényane pour conquérir le marché est-africain s’explique par le fait que Nairobi constitue, bel et bien, le hub et la plaque-tournante du transport aérien au niveau de la région de l’Afrique orientale.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire