ban600

Région Laâyoune-Sakia-El Hamra: Le conseil d’administration de l’AREF adopte le plan d’action et le budget 2018

Région Laâyoune-Sakia-El Hamra: Le conseil d’administration de l’AREF adopte le plan d’action et le budget 2018

L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Laâyoune-Sakia-El Hamra a tenu, mercredi, son 2ème conseil d’administration au titre de l’année 2017, marqué notamment par l’adoption du plan d’action et du budget de l’exercice 2018.

Lors de cette réunion, présidée par le ministre par intérim de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed El Aaraj, les membres du conseil ont également approuvé le budget 2016 de l’académie. Intervenant à cette occasion, M. El Aaraj a souligné que le plan d’action et le budget de l’académie régionale d’éducation et de formation de Laâyoune-Sakia-El Hamra s’inscrivent dans le sillage de la mise en œuvre de la Vision stratégique 2015-2030 qui, a-t-il dit, « reflète une vision sociétale de l’école et jette les bases d’une feuille de route stratégique pour la réforme du système d’éducation nationale« .

Il a relevé, dans ce sens, que les priorités de la vision stratégiques ont été déclinées dans le plan d’action du ministère qui s’étale sur plusieurs années, rappelant que ces priorités avaient fait l’objet dans une première étape d’une mise en œuvre préliminaire à travers une série de mesures. M. El Aaraj a relevé que le projet du budget 2018 s’inscrit également dans le cadre de l’approche anticipative pour une meilleure préparation de la rentrée scolaire à laquelle le gouvernement a donné cette année une forte impulsion, mettant l’accent sur l’importance de la mobilisation pour maintenir et renforcer cette dynamique en vue de réussir la prochaine rentrée scolaire 2018-2019.

Il a mis en exergue, dans ce sens, « les efforts exceptionnels » ayant marqué la rentrée scolaire au cours de cette année et les mutations positives qu’ont connu les établissements d’enseignement notamment en ce qui concerne la qualification intégrée des espaces éducatifs, le renouvellement des équipements scolaires et la lutte contre la surcharge dans les classes. Ce changement positif qui constitue un premier pas sur la voie de la restauration de la confiance dans l’école marocaine traduit la Haute sollicitude Royale envers le secteur de l’éducation, a-t-il souligné, rappelant le recrutement d’environ 35.000 nouveaux enseignants au cours de la même année, « un chiffre sans précédent, a-t-il dit, dans l’histoire du système éducatif du Royaume« .

Le ministre a également fait remarquer que le gouvernement a procédé à l’augmentation du budget d’investissement alloué au secteur (hausse de 18 pc pour les crédits de paiement et 67 pc pour les crédits d’engagement), ce qui permet de poursuivre les efforts de qualification des établissements d’enseignement, appelant à conjuguer les efforts pour faire aboutir les chantiers de réformes du système d’éducation et de formation. Lors cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du Wali de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yadih Bouchaab, des gouverneurs des provinces de Smara, de Tarfaya et de Boujdour, le directeur par intérim de l’AREF de Laâyoune, Mbarek El Hansali, a présenté un exposé sur le bilan des activités de l’académie au titre de l’année 2017, ainsi que son plan d’action pour 2018.

Selon les données présentées à cette occasion, le budget 2018 de l’académie s’élève à plus de 130 millions de dhs, dont 88,5 millions destinés à l’investissement et 41,6 millions pour le budget d’exploitation. Le plan d’action de l’AREF pour 2018 s’appuie, quant à lui, sur trois axes à savoir « l’équité et l’égalité des chances« , « la promotion de la qualité d’éducation et de formation » et « la gouvernance et la mobilisation« .

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire