ban600

La réhabilitation du secteur de l’artisanat, tributaire de la transmission du savoir aux générations futures

La réhabilitation du secteur de l’artisanat, tributaire de la transmission du savoir aux générations futures

 la réhabilitation du secteur de l’artisanat et de ses corps de métiers est tributaire de la formation et de la pérennisation de la transmission du savoir aux générations futures, a souligné, mercredi à Casablanca, la secrétaire d’État chargée de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Jamila El Moussali.

« La formation constitue la clé de voûte pour la sauvegarde du patrimoine national et la préservation des métiers de l’artisanat, particulièrement ceux menacés de disparition », a-t-elle déclaré à la presse à l’issue d’une visite d’inspection à l’Académie des arts traditionnels relevant de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca.

La secrétaire d’Etat a indiqué que son département prépare un projet visant à mettre en place les conditions juridiques et procédurales nécessaires permettant aux lauréats des instituts de l’artisanat de rejoindre l’Académie des arts traditionnels, notant dans cette optique que cette structure offre l’opportunité aux grands Maîtres de l’artisanat de transmettre aux nouvelles générations le savoir hérité dans les différents métiers, et de garantir la transmission de ces compétences dans d’excellentes conditions.

L’Académie des arts traditionnels permet aux jeunes apprentis d’accéder aux sphères de la création et de l’excellence, d’intégrer les nouvelles technologies et d’assimiler les méthodes de gestion modernes, a-t-elle ajouté.

l’Académie des arts traditionnels, l’une des quatre composantes de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca, a été inaugurée par SM le Roi Mohammed VI en 2012. Elle a pour mission notamment d’assurer la formation de maîtres artisans et de cadres de haut niveau, en vue de leur permettre d’acquérir le savoir-faire et l’expertise professionnelle et pratique dans divers métiers d’artisanat, d’art et de production.

Réalisée conformément aux Hautes directives royales, cette structure est le fruit d’un partenariat entre la Fondation de la mosquée Hassan II de Casablanca, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Artisanat.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire