ban600

Remise à Rabat du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative à 9 Associations arabes

Remise à Rabat du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative à 9 Associations arabes

Le Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative (2016-2017) a été remis, mercredi à Rabat, à neuf Associations arabes.

Initié par la Fondation Prince Mohammad Bin Fahd pour le Développement Humanitaire, en partenariat avec l’Organisation Arabe pour le Développement Administratif (OADA), ce Prix vise à rehausser la performance des institutions caritatives dans le monde arabe, promouvoir les meilleures pratiques créatives assurant des prestations de qualité aux bénéficiaires, rendre hommage aux meilleures institutions selon des critères objectifs, outre l’amélioration de la prise de conscience de ces institutions quant à l’importance de l’excellence au niveau des performances institutionnelles.

Ce Prix qui se décline en 3 branches, à savoir les grandes, les moyennes et les petites institutions, a été attribué à 9 associations parmi 156 représentant différents pays arabes.

Dans la catégorie des grandes institutions, le prix est revenu à l’Association caritative pour les orphelins « Binaa » (Arabie Saoudite), Association « Bayt Al Khair » (Emirats Arabes Unis) et l’Association Majid Ben Abdelaziz pour le développement et les prestations sociales (Arabie Saoudite), dans la catégorie « institutions moyennes », le prix a été décerné à l’Association nationale pour le développement des orphelinats (Egypte), l’Association caritative islamique de Tétouan (Maroc) et l’Association caritative « Al Bir » (Arabie Saoudite), tandis que le prix des petites institutions a été attribué à l’Association « Fatat Badaiâ » pour le développement social » (Arabie Saoudite), l’Association nationale pour le développement de la société et la protection d’environnement (Egypte) et l’Association marocaine pour l’enfant et la famille (Maroc).

S’exprimant à cette occasion, le Prince Turki Ben Mohamed Ben Fahd Al Saoud a indiqué que ce Prix, organisé sous la haute approbation du Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salman Ben Abdulaziz Al-Saoud, et avec le soutien du prince héritier de l’Arabie Saoudite, Mohammed ben Salman ben Abdelaziz Al Saoud, reflète l’intérêt particulier que porte l’Arabie Saoudite aux actions caritatives dans le monde arabe.

Ce Prix permettra de promouvoir l’action humanitaire et caritative dans le monde arabe afin de développer les sociétés et dépasser les obstacles, à travers l’encouragement de la compétitivité entre les institutions de l’action humanitaire en vue de rehausser leur performance, a-t-il relevé.

De son côté, la ministre de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, Mme Bassima Hakkaoui, a souligné que « l’action caritative au Maroc tire sa force et sa légitimité de l’originalité de notre culture qui consacre les valeurs de fraternité et de coopération », ajoutant que les associations caritatives islamiques jouent un rôle leader dans l’enracinement de cette culture, à travers plusieurs formes de solidarité.

L’importance accordée à ce secteur s’est intensifiée ces dernières années à travers la création d’institutions sociales de proximité, répondant aux normes internationales et respectant les mécanismes de gestion pour une performance efficiente, en application de la vision royale qui appelle à la nécessité de développer le concept de protection sociale au Maroc et la prise en charge des catégories vulnérables.

Dans ce sens, elle a rappelé que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et la Fondation Mohammed V pour la solidarité ont consacré cet objectif, en créant une nouvelle génération d’établissements de protection sociale respectant les critères juridiques en matière de protection et d’intégration sociales.

Pour sa part, le directeur général de l’OADA, Nasser Al Hatlan Al-Qahtani, a souligné que ce Prix repose sur la dimension administrative et l’excellence institutionnelle des associations et des établissements caritatifs pour une meilleure performance, visant à consolider les pratiques de gouvernance et de transparence, notant que l’organisation de cette cérémonie au Maroc sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI reflète l’intérêt que porte le Maroc à l’action caritative.

Il a, ainsi, mis en relief le rôle important du Maroc dans le soutien du système de l’action arabe commune dans le cadre de la Ligue arabe et de l’OADA.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire