ban600

La République démocratique du Congo veut bénéficier de l’expérience du Maroc dans le domaine de la santé

La République démocratique du Congo veut bénéficier de l’expérience du Maroc dans le domaine de la santé

La République démocratique du Congo (RDC) veut bénéficier de l’expérience du Maroc dans le domaine de la Santé, a indiqué, jeudi à Rabat, le vice-premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, en visite de travail dans le Royaume.

Lors d’un entretien avec le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, le ministre congolais a relevé que son pays souhaite recevoir « l’appui du Royaume au niveau du développement de la structure hospitalière, des médicaments génériques, de la formation du corps médical particulièrement dans le traitement de l’hépatite virale qui fait beaucoup de victimes dans la RDC ».

M. She Okitundu a indiqué que le traitement de l’hépatite virale nécessite davantage d’échanges « pour voir dans quelles mesures son pays puisse bénéficier de l’assistance ainsi que de l’expérience du Maroc en matière de lutte contre cette maladie ».

Il a salué les facilités qu’offre le Maroc en matière de soins au profit des patients des pays africains et ce dans le cadre de la coopération Sud-Sud à laquelle son pays accorde une grande importance.

De son côté, M. El Ouardi a réitéré la disposition du Maroc à soutenir les pays africains, en général et la République démocratique du Congo en particulier, en vue de « faire du domaine de la santé non seulement un élément de lutte contre la pauvreté dans le continent, mais surtout un vecteur de stabilité dans la région ».

Lors de cette entrevue, M. El Ouardi a rappelé les actions de coopération entreprises par le Royaume dans le domaine de la santé, citant notamment la formation continue des cadres africains, l’échange des missions médicales et les invitations adressées pour les établissements de santé congolais pour participer aux manifestations d’ordre médical organisées au Maroc, ainsi que la prise en charge des malades africains atteints de l’hépatite virale.

M. El Ouardi a considéré que « la coopération dans ce domaine est en parfait accord avec la politique africaine menée par SM le Roi Mohammed VI et le gouvernement marocain, dans le cadre de l’Union Africaine, de la CEDEAO et dans le cadre bilatéral ».

Les deux parties se sont également félicitées de l’excellence des relations historiques liant les deux pays et des projets réalisés par le Maroc en Afrique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire